Highline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec High Line.
Image de Highline au Yosemite
Highline au Lost Arrow Spire, dans le parc national de Yosemite en Californie, où la première highline a été traversée.

La highline (de l'anglais ligne haute) est une discipline sportive apparue dans les années 1980[1], consistant à se déplacer sur une slackline tendue en hauteur, généralement assisté d'un équipement de sécurité en cas de chute. C'est un sport en plein essor, dont l'intensité physique comme mentale particulièrement importante lui confère un statut de sport extrême, malgré une pratique de plus en plus sécurisée et l'apparition de matériel spécifique.

La highline est directement liée à la pratique de la slackline mais crée aussi un lien avec d'autres disciplines telles que l'escalade, l'alpinisme, ou encore le saut sur corde ou le BASE jump.

Historique[modifier | modifier le code]

La highline est une évolution du funambulisme, pratique bien plus ancienne puisqu'en 1859 déjà, Charles Blondin traversa une corde de chanvre de 330m de long près des chutes du Niagara aux États-Unis.

La première traversée connue d'une highline date du 13 juillet 1985 au Yosemite, Californie. Pour la première fois, Scott Balcolm traverse une sangle en nylon, s'apparentant donc à une slackline, tendue en hauteur. La sangle mesurait 17m de longueur, et était tendue à 880m du sol, sur le Lost arrow spire. La traversée a été filmée[2]. Elle avait déjà été tentée deux ans auparavant par Adam Grosowsky et Jeff Ellington, et à la même occasion en 1985 par Darrin Carter, qui n'avaient cependant pas réussi à la traverser[1].

Matériel et sécurité[modifier | modifier le code]

Schéma décrivant un dispositif d'assurage en highline
Dispositif d'assurage pour la pratique de la highline

La principale spécificité de la highline est la hauteur sous la ligne. Ainsi, la plupart du temps, un assurage est mis en place afin de parer la chute du slackeur. Lorsque cet assurage est absent, on parle de pratique en solo intégral ou en libre, vocabulaire partagé avec celui de l'escalade libre. La vie du pratiquant est alors mise en jeu.

Assuré, le pratiquant est retenu à la slackline par un leash noué à son baudrier d'un côté, et à un ou deux anneaux qui glissent le long de la slackline de l'autre (voir schéma ci-contre). Des pratiques intermédiaires existent, où le slackeur est retenu par une simple ceinture (swami) ou un dispositif à la cheville, dispositifs comportant de grands risques de blessures, pouvant même être mortelles.

Exemple schématique d'un ancrage de highline sur 5 points d'ancrage

Pour plus de sécurité lors d'un assurage par baudrier, tous les éléments entrant en jeu dans l'assurage du pratiquant sont souvent doublés. Une deuxième ligne, appelée backup, est placée sous la slackline principale. Il s'agit le plus souvent d'une corde semi-statique dont l'allongement est faible, faiblement tendue sous la slackline et scotchée à cette dernière, entre des ancrages indépendants de ceux de la slackline principale. Parfois, le backup est une seconde slackline, moins tendue que la principale. Un ou deux anneaux d'assurage, en acier, coulissent le long de l'ensemble sangle-backup. Des descendeurs en huit peuvent être utilisés à cet effet. Ils servent à y fixer le leash. Le leash, parfois doublé (deux cordes dynamiques ou une corde dans une sangle tubulaire), relie le baudrier du slackeur aux anneaux[3].

Les ancrages sont des dispositifs mécaniques primordiaux dans la sécurisation d'une highline. Ainsi, la slackline et la ligne de sécurité appelée backup doivent être ancrées de manière complètement indépendante. Les points d'ancrage de part et d'autre de l'installation sont donc multiples, pouvant aller jusqu'à 6 voire 7 points d'ancrage pour des installations nécessitant des résistances plus importantes (longlines).

La hauteur minimum de sécurité d'une highline (communément admise de cinq mètres) est déterminée par la flèche de la slackline lors d'une chute (pouvant dépasser deux mètres), la longueur du leash (environ un mètre), et dans une moindre mesure la taille du slackeur. L'International Slackline Association recommande une hauteur d'installation égale au tiers de la longueur de la ligne, plus trois mètres : pour une ligne de 30 mètres : 30/3 + 3 = 13 mètres[4].

Records[modifier | modifier le code]

Longueur[modifier | modifier le code]

Le record du monde masculin en longueur est régulièrement battu, les dernières étapes dans l'ordre chronologique étant les suivantes :

  • En 2014, l'américain Jerry Miszewski, traverse une highline de 305 mètres, dépassant pour la première fois la longueur symbolique des 1000 pieds (1003 exactement), au-dessus de la rivière de Cosumnes en Californie[5].
  • Le record a été ensuite battu le 9 juin 2015 par le Français Nathan Paulin, qui a traversé une highline de 403 mètres située à plus de 250 mètres de haut, au-dessus du Cassé de la Rivière de l'Est à l'île de La Réunion[6].
  • Le 27 juin 2015 dans le cadre des Natural Games (Millau) ce record a été de nouveau battu conjointement par le Français Nathan Paulin et, quelques minutes après, par le Tchèque Danny Mensik dans les Gorges de la Jonte en France. La longueur établie est de 469 mètres[7].
  • Le 26 septembre 2015, Samuel Volery, établit le nouveau record du monde de 477m, traversée dans la soirée, lors du Highline Extrême, au Moléson, en Suisse.
  • Le 19 avril 2016, Nathan Paulin et Danny Mensik ont plus que doublé la longueur record sur une sangle en dyneema longue de 1022 mètres, à Aiglun, dans les Alpes de Haute Provence en France[8].
  • Le 9 juin 2017, Nathan Paulin repousse le record à 1680m sur une highline tendue entre le Gard et l'Hérault, au dessus du Cirque de Navacelles.
  • Le 23 septembre 2018, 6 athlètes internationaux ont battu une fois de plus le record de longueur en marchant 1900 mètres proche d'Asbestos au Québec. les Athlètes sont: Samuel Volery (1h34) , Mia Noblet (2h05), Friedi Kühne (1h25), Guillaume Fontaine (1h40), Anthony Boulay (1h50), Anthony Hotte (1h10). La traversée a été effectuée sur la sangle "Y2K" de slacktivity, créée spécialement pour battre des records de longueur en vue de sa faible élasticité et de sa légèreté.Grace à ce record du monde, il n'y a plus à faire de différence entre le record féminin et masculin. En effet Mia Noblet a battu à cette date son propre record datant du 5 septembre 2018 consistant en la traversée de 1020 mètres de sangle au dessus de d'un fjord en Norvège.

Le record du monde féminin de highline est une occurrence plus rare. Il était détenu par Faith Dickey depuis juin 2014 pour une ligne de 105 mètres de long à Moab, Utah, auxÉtats-Unis[9]. Laetitia Gonnon a établi un nouveau record en août 2015 dans le massif du Vercors, en France. Elle a traversé une ligne en polyester de 120 mètres de long avec un style très moderne, la flèche avoisinant les 10 mètres[10].

Hauteur[modifier | modifier le code]

Le record du monde de hauteur en highline est détenu par Andrew Lewis, qui a traversé une slackline entre deux montgolfières à 1200m de hauteur, en mars 2014[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2011 : I Believe I Can Fly, de Seb Montaz
  • 2013 : Le Petit Bus rouge, de Seb Montaz
  • 2014 : De fil en aiguilles, de Laurent Triay
  • 2015/16 : Bartas, de Quentin Sixdeniers (Les Six Patates)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Histoire de la Highline », sur highline.fr
  2. « Première traversée d'une higline », sur youtube.com,
  3. « Le matériel en highline », sur slack.fr
  4. « Highline : les 10 points les plus importants [pdf] », sur slacklineinternational.org (consulté le 2 juillet 2016)
  5. « Jerry Miszewski établit un nouveau record de highline », sur e-adrenaline.fr,
  6. A.P, « Un Français a battu le record du monde de Highline », sur e-adrenaline.fr, un site de L'Équipe, (consulté le 25 juin 2015).
  7. « Natural Games 2015 : Record du monde de highline de 469 mètres (vidéo) », sur meltyxtrem.fr, un site du groupe Melty (consulté le 4 juillet 2015)
  8. « Highline et voltige aérienne », sur franceinfo.fr,
  9. « Record du monde de highline au féminin », sur facebook.com
  10. « Laetitia, une fille de l’air qui ne tient qu’à un fil », sur www.tdg.ch, (consulté le 10 août 2015)
  11. « Andy Lewis bat le record du monde de hauteur en highline », sur http://sport.gentside.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) (en) Highlinedatabase - Base de données référençant un certain nombre de spots highline.

Articles connexes[modifier | modifier le code]