Hicham III (Omeyyade)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hicham.
Hicham III
Titre
Calife de Cordoue
Prédécesseur Yahyâ al-Mu`talî
Successeur royaumes taïfas
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Cordoue
Date de décès
Lieu de décès Lérida

Hichâm ben Muhammad[1] ou Hicham III, né en 975 à Cordoue et mort en décembre 1036 à Lérida, est le dernier calife omeyyade de Cordoue de 1027à 1031.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hicham naît en 975[2]. En tant que frère d’Abd al-Rahman IV, est désigné comme calife après de longues discussions entre les gouverneurs des régions frontalières et la population de Cordoue en juin 1027 pour succéder à l'hammudite Yahyâ al-Mu`talî qui continue cependant de gouverner à Algésiras et à Malaga.

Il prend le titre d'Al-Mu`ttad bi-llah[3]. Il ne peut cependant pas rentrer à Cordoue avant décembre 1029 car la ville est occupée par les armées des Hammudites.

Il essaye de renforcer son royaume. L’augmentation des impôts (entre autres pour les mosquées) provoque l’opposition violente des oulémas. Après l’assassinat de son vizir par un complot de notables cordouans, Hicham III est déposé en 1031. Il réussit à s’évader et se réfugie en exil à Lérida où il meurt en 1036, sous la protection des Houdides.

L’année 1031 marque la fin du califat omeyyade de Cordoue et le début de l'époque des taïfas.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : hišām ben muḥammad, هشام بن محمد
  2. (ar) Date donnée sur www.hukam.net hukam.net
  3. arabe : al-muʿtad bi-llāh, المعتد بالله, celui qui a confiance en soi grâce à Dieu

Documentation externe[modifier | modifier le code]