Hiéroglyphes d'Abydos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vue du linteau où se trouvent les hiéroglyphes d'Abydos.

Les hiéroglyphes d'Abydos sont un ensemble de hiéroglyphes égyptiens situés dans le temple funéraire de Séti Ier (vers -1213) à Abydos, un site archéologique du centre du pays. Il s'agit d'un cas de palimpseste (superposition) des cartouches de Séthi Ier et de son fils Ramsès II que certains auteurs et partisans de l'ufologie, notamment de la théorie des anciens astronautes, interprètent comme étant des OOPArts, certains symboles ressemblant par paréidolie à un hélicoptère, un char d'assaut ou encore des aéronefs[1].

Description et élucidation[modifier | modifier le code]

L'inscription se divise en deux parties.

La partie gauche constitue une titulature royale (l'ensemble des noms officiels par lesquels on déigne le pharaon dans les textes juridiques et les dédicaces), composée de cinq grands noms, chacun formé d'un titre suivi d'un nom. Dans cette titulature, qui se lit de droite à gauche, le roseau et l'abeille, complétés par les deux pains en demi-lune, veulent dire « Roi ». La corbeille, les deux traits longs et les deux traits courts veulent dire « Maître des deux terres ». Le groupe suivant est un cartouche royal où se superposent des signes formnt ce qu'on appelle un palimpseste. Le cartouche originel est celui de Menmaâtre de Séti 1er, le cartouche ultérieur celui de Setepenré, l'élu de Râ.

Si l'on regarde la partie droite du palimpseste, on relève également des traces de superposition. Le prétendu hélicoptère serait la superposition un bras et d'un œil, le tank serait le signe de la main et l'aéronef le signe du bras remplacé par le signe de la bouche[1].

Vue rapprochée de la partie de droite du palimpseste d'Abydos.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Les hiéroglyphes d'Abydos », sur chronogyre.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :