Heyuannia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heyuannia huangi

Heyuannia est un genre de petits dinosaures de la famille des oviraptoridés, groupe de théropodes à plumes, qui vivait à la fin du Crétacé supérieur en Chine du sud. Il fut le premier oviraptoridé découvert dans ce pays. Depuis la plupart des oviraptoridés ont été découverts aussi bien Chine qu'en Mongolie.

L'espèce type, Heyuannia huangi, fut découverte et décrite par en 2002.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom se réfère à la ville de Heyuan et honore Huang Dong, directeur du musée d'Heyuan.

Datation[modifier | modifier le code]

L'holotype « HYMV1-1 » fut découvert dans la province chinoise de Guangdong dans la carrière de de Huangsha, dans la formation de Dalangshan qui est généralement considérée d'âge Maastrichtien, soit il y a entre 72,1 ± 0,2 et 66,0 Ma (millions d'années).

Description[modifier | modifier le code]

Reconstitution de Heyuannia huangi avec, en blanc, les os retrouvés.

Il comportait un squelette partiel, incluant un crâne. Six autres squelettes furent découverts en tant que paratypes. Beaucoup d'autres fossiles furent mis au jour, incluant un spécimen contenant de traces de possibles organes reproducteurs. De plus, plusieurs milliers d’œufs furent découverts sur le site, dont ceux d'un théropode, possiblement Heyuannia[1].

Heyuannia est un oviraptoridé de taille moyenne. Gregory S. Paul estimait sa taille à 1,5 mètre et son poids à 20 kg[2]. Son crâne sans dents est relativement petit avec un museau escarpé. Il possède de courts bras et doigts. Ses premiers doigts étaient réduits[3]. Selon Lü, la morphologie de l'épaule d'Heyuannia renforce l'hypothèse que les oviraptoridés étaient des oiseaux ne pouvant voler[4].

Classification[modifier | modifier le code]

Heyuannia fut assigné aux oviraptoridés par Lü en 2002. Sa position taxonomique au sein de cette famille est controversée. Des analyses ont proposé par la suite de le placer soit dans la sous-famille des Oviraptorinae, soit dans celle des Ingeniinae.

Cette subdivision en deux sous-familles des oviraptoridés est remise en question par les analyses phylogéniques réalisées en 2014 et 2016, respectivement par M. C. Lamanna et al.[5], et par J. Lü et al.[6]. Ces deux analyses s'accordent également pour considérer Heyuannia comme le plus évolué des oviraptoridés, en groupe frère avec Ajancingenia yanshini (ex Ingenia yanshini).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Heyuannia huangi Lü, 2003 (en)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lü, J. (2002). « A new oviraptorosaurid (Theropoda: Oviraptorosauria) from the Late Cretaceous of southern China ». Journal of Vertebrate Paleontology 22, p. 871-875, [1]
  2. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 154
  3. (en) Lü, J. (2005). Oviraptorid dinosaurs from Southern China. Beijing: Geological Publishing House. ISBN 7-116-04368-3. 200 pages
  4. (en) Lü J., Huang D. and Qiu L., 2005, « The Pectoral Girdle and the Forelimb of Heyuannia (Dinosauria: Oviraptorosauria) ». In: Carpenter (ed.). The Carnivorous Dinosaurs. Indiana University Press. p. 256-273
  5. (en) M. C. Lamanna, H. D. Sues, E. R. Schachner et T. R. Lyson, « A New Large-Bodied Oviraptorosaurian Theropod Dinosaur from the Latest Cretaceous of Western North America », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e92022 (PMID 24647078, PMCID 3960162, DOI 10.1371/journal.pone.0092022)
  6. (en) Junchang , Rongjun Chen, Stephen L. Brusatte, Yangxiao Zhu et Caizhi Shen, « A Late Cretaceous diversification of Asian oviraptorid dinosaurs: evidence from a new species preserved in an unusual posture », Scientific Reports, vol. 6,‎ , p. 35780 (DOI 10.1038/srep35780).