Hexagon AB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hexagon AB

Création 1992
Dates clés 2001 - Acquisition de Brown & Sharpe Inc. et de Wilcox Co.,
Personnages clés Melker Schörling
Forme juridique Société par actions
Action (OMX : HEXA B)
Siège social Stockholm
Drapeau de Suède Suède
Actionnaires Hexagon
Activité métrologie
Produits Instruments de topographie, métrologie dimensionnelle
Société mère Eken Industri & Handel AB
Filiales Hexagon (Germany) (d), Hexagon (Switzerland) (d) et Hexagon (Israel) (d)
Effectif 12 863[1]
Site web Site officiel

Chiffre d’affaires 1 570 000 000 [2]

Hexagon AB est un groupe industriel suédois spécialisé dans les nouvelles technologies. Il est coté à l'OMX sous l'acronyme HEXA B.

Activités[modifier | modifier le code]

Les activités du groupe étaient initialement centrées autour de la mesure de précision, avec trois grandes branches : la géomatique (géodésie et GPS), la métrologie industrielle (Hexagon Metrology) et les hautes technologies. Le groupe commercialise ses produits et ses services à travers plus de 35 marques différentes à travers le monde ; il emploie environ 12 000 salariés dans plus de 35 pays.

Les produits manufacturés par Hexagon vont de l'outillage manuel (fixe ou portatif) aux GPS, en passant par les machines à mesurer tridimensionnelles, la topographie de chantier (niveaux, télémètres laser, tachéomètres, etc.) et les capteurs embarqués pour l'aéronautique.

Ses services comprennent l'assistance après-vente et les développements informatiques dédiés à la mesure en général.

Hexagon vend ses machines principalement aux entreprises du secteur de la construction et de la mécanique ; elle vend plutôt des composants aux industries automobile, aerospatiale, biomédicale et à la recherche-développement, pour l'équipement de robot industriel.

Ses principaux concurrents européens sur le marché des capteurs et de l'automatique sont Invensys (Royaume-Uni), Alfa Laval (Suède), et la holding Sensata Technologies (Pays-Bas).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1965, cinq banques régionales suédoises, dont Östergötland Enskilda Bank et la Banque du Småland, décidèrent de créer un fonds d'investissement, Hexagon AB, pour encourager les nouvelles technologies en Suède[3]. Quoiqu'elle ne détînt que 16 % des actions de 1965 à 1972, il est clair que, compte tenu de l'émiettement des parts, la famille Wallenberg jouait un rôle prépondérant dans les orientations stratégiques de ce fonds[4],[5].

Pour une société d'encouragement, Hexagon a d'abord mené une politique d'investissement plutôt prudente, mais année après année elle maintint les acquisitions de sociétés à un rythme régulier, privilégiant les rachats dans le secteur de l'ingénierie, à l'exception d'une compagnie commerciale aux revenus stables : AB Rafale Carlsson. Les quelques entreprises du secteur des hautes technologies, trop peu rentables, furent revendues ou dissoutes au cours de cette période[3].

De 1973 à 1976, des prises de participation concentrèrent les parts aux mains d'un petit nombre d'investisseurs, majoritairement des fonds de pension : Uplands, Westman-Wernerska, la caisse de retraite de l'entreprise Nerman et les familles Nerman, Hemmingson et Torstensson. Une nouvelle phase de concentration du capital intervint en 1987, à l'initiative d'Axel Johnson : à la fin de 1987, il détenait un peu plus de 22 % des parts, et au printemps 1989, il fit une offre publique d'achat pour acquérir Hexagon en totalité, mais fut en butte à ses concurrents, parmi lesquels Hans Thulin et les papeteries Munksjö AB (sv), qui finit par obtenir effectivement plus de 90 % des actions, mettant un terme à la cotation boursière de la société[3].

Hexagon AB est relancée en 1992 avec siège social à Stockholm, en rachetant la compagnie Eken Industri & Handel AB.

Marques du groupe (2013)[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Business Week Company Description », sur Bloomberg L.P. (consulté le 30 novembre 2011)
  2. « Hexagon AB (HEXA-B) Company Profile - CorporateInformation.com », sur CorporateInformation.com (consulté le 10 mai 2011)
  3. a, b et c D'après (sv) Tom Petersson, Bankanknutna utvecklingsbolag 1962-1990 - Tillkomst, drivkrafter och utveckling, Université d'Uppsala, Département d’Histoire de l’Économie, 1996-97, rapport (ISSN 1104-0726, lire en ligne)
  4. D'après « Des champions de l'export », Le Journal des Entreprises, édition Loire-Atlantique, no juin,‎ (lire en ligne)
  5. D'après Robert J. Guttman, « Peter Wallenberg: chairman of Investor Group.(Interview) », Europe, no septembre,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]