Heures Sobieski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Livre d'heures Sobieski
The Master of the Bedford Hours - Sobieski Book of Hours - Google Art Project.jpg

La commanditaire en prière devant sainte Marguerite, f.162v.-163

Artiste
Date
vers 1420
Technique
enluminures sur parchemin
Dimensions
(H × L)
28.8 × 21.1 cm
Format
234 folios reliés
Localisation
Numéro d’inventaire
1142248

Le Heures dites Sobieski sont un livre d'heures manuscrit enluminé peint à Paris vers 1420 par le Maître de Bedford et son atelier sans doute pour Marguerite de Bourgogne, fille du duc de Bourgogne Jean sans Peur. Il est actuellement conservé au sein de la Royal Collection au Royaume-Uni.

Historique[modifier | modifier le code]

Le manuscrit a été réalisé vers 1420-1425 sans doute à destination de Marguerite de Bourgogne (1393-1441) : la princesse est représentée au folio 162 verso agenouillée en train de prier saint Marguerite devant un autel. Elle la prie sans doute pour obtenir un enfant, la sainte protégeant les femmes enceinte. Par ailleurs, la princesse est représentée près d'un lit décoré de tentures vertes, la couleur traditionnelle des lits d'accouchement à la cour de France à cette époque. Il est vrai que son mariage avec le connétable de Richemont était sans enfant. Enfin, la sœur de la princesse, Anne de Bourgogne se marie en 1423 avec Jean de Lancastre, duc de Bedford, l'un des patrons du Maître de Bedford, l'auteur d'une partie des miniatures du manuscrit[1].

Vers 1492, le manuscrit est la propriété de Urban Doczy de Nagylucse, évêque hongrois de Raab et Erlau. Vers 1683, il appartient au roi de Pologne Jean III Sobieski. Sa petite-fille, Maria Clementina Sobieska, se marie avec Charles Édouard Stuart, prétendant au trône d'Angleterre puis le manuscrit entre en possession de Henri Benoît Stuart, son fils, cardinal-duc d'York, jusqu'à sa mort en 1807. Il est alors légué à George IV du Royaume-Uni alors prince de Galles[1].

Attribution des miniatures[modifier | modifier le code]

Les miniatures de l'office de la Vierge ainsi que celle représentant la commanditaire sont attribuées au Maître de Bedford et son atelier. Des miniatures sont ajoutées un peu plus tard par des collaborateurs désignés sous le nom de Maître de Fastolf (actif à Rouen vers 1430-1440) et le Maître de la Légende dorée de Munich (actif à la même époque dans le nord de la France)[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Eleanor Patterson Spencer, The Sobieski Hours: a manuscript in the Royal Library at Windsor Castle, Academic Press,‎ , 69 p. (ISBN 9780126566505)
  • (en) Colin Eisler, « The 'Rabbi' of the "Sobieski hours": Jewish Scholarship and the Spell of Christian Art », Artibus et Historiae, vol. 20, no 40,‎ , p. 117-124 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Notice RC