Heure de Sandringham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’heure de Sandringham est le nom donné à l'altération que le roi Édouard VII du Royaume-Uni (1841-1910) a apporté à la mesure du temps pour le domaine royal de Sandringham. Cette heure correspond à un fuseau horaire UTC+0:30 et a été utilisée durant les années 1901 à 1936.

Historique[modifier | modifier le code]

Contrairement à ce que prétend la rumeur, son but n'était pas d'aider la reine Alexandra (1844-1925) qui était constamment en retard, mais de disposer de plus de temps, par conséquent, plus de lumière du jour le soir pour chasser en hiver[1]. À cette fin, le roi ordonne que toutes les horloges du domaine soient avancées d'une demi-heure par rapport à heure moyenne de Greenwich (GMT).

Durant des années, la pratique a également été observée aux châteaux de Windsor et Balmoral[2]. La coutume continua après la mort d'Édouard VII pendant le règne de son fils George V (1865-1936). Édouard VIII (1894-1972) mit fin à cette tradition pendant son bref règne[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ben Johnson, « Sandringham Time », sur historic-uk.com, (consulté le ).
  2. (en) David Prerau, Seize the Daylight : The Curious and Contentious Story of Daylight Saving Time, New York, Thunder’s Mouth Press, , 256 p., 22 cm (ISBN 1-56025-655-9, OCLC 1245773659, présentation en ligne, lire en ligne), p. 12.
  3. (en) Elizabeth Jane Timms, « Royal Sandringham and Sandringham Time », sur royalcentral.co.uk, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]