Heure creuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans certains pays, tels que la France, le prix de l’électricité varie en fonction du contrat souscrit et de l’heure de consommation. Souvent cette variation de tarif correspond soit à celui des heures "normales", soit à celui des heures creuses[1].

En France, les plages horaires des heures creuses varient d'une commune à l'autre[2] et sont déterminées par le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité — Enedis — pour une durée totale (continue ou discontinue) de 8 heures par jour[3]. L'option tarifaire « Heure Pleine/Heure creuse » (HPHC) est aussi bien commercialisée par le fournisseur d'électricité historique EDF que par les fournisseurs alternatifs tels que GDF Suez, Direct Énergie, Lampiris, etc.

Intérêt[modifier | modifier le code]

Les heures creuses présentent l’intérêt suivant pour :

Le fournisseur d'électricité 
qui choisit la, ou les, période(s) de ces « heures creuses » individuellement et décide du tarif à appliquer pendant les heures où il estime que sa production baisse trop fortement par rapport à ses capacités de production et souhaite inciter les utilisateurs à ce que leur consommation augmente, dans un certain secteur et pendant une certaine période. Avec la technologie Smart grid, il pourra mieux optimiser la relation production/consommation.
consommateur 
peut bénéficier d'un tarif inférieur au tarif normal sur les plages horaires dédiées aux heures creuses en souscrivant à cette option tarifaire et faire des économies avec peu de contraintes, cependant cela dépend beaucoup de son mode de consommation de l'énergie électrique et des plages horaires qui lui sont proposées[4].

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Certains appareils, comme les chauffe-eau électriques ont une capacité et une isolation, adaptées pour maintenir l'eau suffisamment chaude pendant plusieurs heures. De ce fait, faire monter la température à une heure où l'utilisateur n'en a pas un besoin immédiat n'est pas gênant et est même financièrement intéressant si cela s’effectue à un tarif attractif[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les prix de l'électricité, sur le site particuliers.edf.com
  2. « Annuaire des heures creuses EDF par ville », sur observatoires.net (consulté le 6 novembre 2014).
  3. « Heures creuses », sur fournisseurs-electricite.com (consulté le 6 novembre 2014).
  4. a et b Électricité : faut-il rester en heures creuses? Pas si sûr !, sur le site 60millions-mag.com du 3 septembre 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]