Heterodontosauridae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Heterodontosauridae
Description de cette image, également commentée ci-après
Squelette d'Heterodontosaurus.
Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda

Famille

 Heterodontosauridae
Romer, 1966

Genres de rang inférieur

Les Heterodontosauridae forment une famille éteinte de dinosaures ornithischiens très primitifs qui ont souvent été considérés comme une divergence précoce des ornithopodes. Leurs fossiles sont peu nombreux mais ils se retrouvent sur tous les continents à l'exception de l’Australie et de l'Antarctique, sur une gamme de temps géologiques très étendue, d'une durée d'environ 100 Ma (millions d'années), du Trias supérieur au Crétacé inférieur.

Description[modifier | modifier le code]

Dessin d'un Heterodontosauridae : Fruitadens.

Les Heterodontosauridae étaient des dinosaures dont la longueur ne dépassait 2 mètres en incluant une longue queue. Heterodontosaurus mesurait un peu plus d'un mètre[1], tandis que les restes fragmentaires de Lycorhinus paraissent indiquer une plus grande taille[2].

Crâne et reconstitution de la tête d'Heterodontosaurus.
Dessins des crânes de deux hétérodontosauridés : Heterodontosaurus (A) et Tianyulong (B).
Fossile du crâne d'Abrictosaurus.

Ils sont principalement connus par leur denture hétérodonte constituée de dents dissemblables, qui a donné son nom à la famille. Les canines sont larges et bien développées, en forme de défenses, tandis que les dents jugales sont adaptées à la mastication, similaires à celles des hadrosauridés du Crétacé. Les Heterodontosauridae étaient herbivores ou omnivores.

Presque tous les genres décrits ne sont connus que par leurs dents ou des fragments de leur crâne. Seul le genre Heterodontus est connu par un squelette complet. Les caractères synapomorphiques définissant la famille sont donc limités aux dents et aux os de la mâchoire[3],[4].

Le genre Tianyulong découvert en Chine et décrit en 2009 par Xiao-Ting Zheng et al.[5]montre des téguments filamenteux préservés qui sont interprétés comme une variante des premières proto-plumes découvertes chez certains théropodes. Ces filaments paraissent plus développés, en forme de crête le long de la queue de l'animal[5]. Leur présence pourrait indiquer que ces dinosaures étaient endothermes[5].

En 2016, une équipe de chercheurs scanne à l'European Synchrotron Radiation Facility à Grenoble en France un squelette fossilisé complet d'un petit hétérodontosauridé découvert en 2005 en Afrique du Sud et vieux de 200 millions d'années. Le scan au rayons-X a révélé que les os du palais de l'animal avait une épaisseur de moins d'un millimètre d'épaisseur[6].

Classification[modifier | modifier le code]

En 2012, Paul Sereno[7] propose le cladogramme suivant pour les Heterodontosauridae :

Heterodontosauridae 


Echinodon



Fruitadens



Tianyulong



Heterodontosaurinae

Lycorhinus





Pegomastax



Manidens





Abrictosaurus



Heterodontosaurus






Paul Sereno modifie ainsi sensiblement celui établi par Butler et al. un an plus tôt[8] :

Heterodontosauridae 

Echinodon



Abrictosaurus





NHM RU A100



Heterodontosaurus



Lycorhinus





Fruitadens



Tianyulong





Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Albert P. Santa Luca, « The postcranial skeleton of Heterodontosaurus tucki (Reptilia, Ornithischia) from the Stormberg of South Africa », Annals of the South African Museum, vol. 79, no 7,‎ , p. 159–211
  2. (en) Christopher E. Gow, « A tooth-bearing maxilla referable to Lycorhinus angustidens Haughton, 1924 (Dinosauria, Ornithischia) », Annals of the South African Museum, vol. 99, no 10,‎ , p. 367–380
  3. (en) David B. Weishampel et Witmer, Lawrence M., The Dinosauria, Berkeley, University of California Press, , 486–497 p. (ISBN 0-520-06727-4), « Heterodontosauridae »
  4. (en) David B. Norman, Hans-Dieter Sues, Lawrence M. Witmer et Rodolfo A. Coria, The Dinosauria, Berkeley, Second, , 393–412 p. (ISBN 0-520-24209-2), « Basal Ornithopoda »
  5. a b et c (en) Xiao-Ting Zheng, You, Hai-Lu, Xu, Xing et Dong, Zhi-Ming, « An Early Cretaceous heterodontosaurid dinosaur with filamentous integumentary structures », Nature, vol. 458, no 7236,‎ , p. 333–336 (PMID 19295609, DOI 10.1038/nature07856)
  6. (en) news24.com du 27 juillet 2016, Dinosaur fossil found in SA finally gives up its secrets.
  7. (en) Paul C. Sereno, « Taxonomy, morphology, masticatory function and phylogeny of heterodontosaurid dinosaurs », ZooKeys, vol. 226,‎ , p. 1–225 (PMID 23166462, PMCID 3491919, DOI 10.3897/zookeys.226.2840)
  8. (en) Richard J. Butler, Jin Liyong, Chen Jun et Pascal Godefroit, « The postcranial osteology and phylogenetic position of the small ornithischian dinosaur Changchunsaurus parvus from the Quantou Formation (Cretaceous: Aptian–Cenomanian) of Jilin Province, north-eastern China », Palaeontology, vol. 54, no 3,‎ , p. 667–683 (DOI 10.1111/j.1475-4983.2011.01046.x)

Référence taxinomique[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Heterodontosauridae Romer, 1966

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :