Hess Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hess Corporation
logo de Hess Corporation

Création 1919
Fondateurs Leon Hess (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock Exchange (HES)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Effectif 11 610
Site web www.hess.com

Chiffre d’affaires 37,9 milliards de $ (2011)
Résultat net 1,7 milliards de $ (2011)

Hess Corporation, anciennement avant 2006 Amerada Hess, est une entreprise pétrolière américaine, dont le siège social est situé à New York.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hess a annoncé en mars 2013, vouloir sortir de la distribution d'essences, ainsi que le secteur du commerce du pétrole et de l'énergie, se concentrant sur l'exploration et la production pétrolière[1].

En mai 2014, Marathon acquiert l'activité transport et vente de pétrole de Hess pour 2,87 milliards de dollars[2].

En juin 2015, Hess vend la moitié de ses activités dans le bassin de Bakken, à Global Infrastructure Partners, en créant une co-entreprise dont il reste actionnaire à 50 % pour 2,68 milliards de dollars[3].

En octobre 2017, Hess annonce la vente de ses activités en Guinée équatoriale à Kosmos Energy et Trident Energy pour 650 millions de dollars[4]. En parallèle, Hess annonce la vente de ses activités en Norvège à Aker BP pour 2 milliards de dollars[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hess to offload Hetco to focus on exploration, production, Reuters, Thyagaraju Adinarayan et Swetha Gopinath, 4 mars 2013
  2. Marathon Petroleum to buy Hess's retail business for $2.87 billion, Anna Driver et Sayantani Ghosh, Reuters, 22 mai 2014
  3. Hess to sell half of Bakken midstream assets for $2.68 billion, Amrutha Gayathri, Reuters, 11 juin 2015
  4. « Hess Corp to sell its interests in offshore Equatorial Guinea », sur Reuters,
  5. « Aker BP buys Hess' Norway unit for $2 billion », sur Reuters,