Hervé Van Laethem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hervé Van Laethem est un militant nationaliste belge, auteur d'essais sur le sujet. Il fut plusieurs fois condamné pour racisme par la justice belge, en 1997 et en 2006.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Fondateur en septembre 1999, en Belgique, du « Mouvement pour la Nation », aujourd'hui connu sous le nom de « Mouvement Nation »[1]. Il est élu secrétaire national de ce dernier. Hervé Van Laethem en est une figure incontournable même s'il n'occupe plus la fonction de secrétaire national du Mouvement.

Hervé Van Laethem est un dirigeant, depuis la fin des années 1980, de l'extrême-droite belge la plus radicale et est le contact belge de réseaux européens nationalistes. Il débuta sa carrière militante en 1982 et passa par les directions de plusieurs petites organisation nationalistes : le Parti européen (EPE), le Mouvement européen, le Vlaamse Militanten Orde (VMO), le VMO-Bruxelles, le groupe L'Assaut, le comité Bruxelles-Identité-Sécurité (BIS), le Front nouveau de Belgique (FNB)... Il collabora aussi à la rédaction de Polémique-Info, un journal confidentiel d'ultra-droite dirigé par Alain Escada. Van Laethem, à l'époque où il dirigeait encore L'Assaut, négocia un accord électoral, pour les élections législatives de 1991, avec le Front national du docteur Féret (accord électoral avec le FN que Van Laethem dénoncera vu l'attitude et le manque d'éthique de Féret). Hervé Van Laethem fut l'un des plus radicaux nostalgiques et fidèles de feu Léon Degrelle.

Il a aussi été un militant de la liberté d'expression pour les négationnistes. C'est son groupe L'Assaut qui s'occupait de la sécurité du négationniste français Robert Faurisson, lorsque celui-ci se déplaçait en Belgique. L'Assaut diffusait aussi la propagande de VHO, un mouvement négationniste flamand. Le soutien pour les négationnistes se poursuivra jusqu'à aujourd'hui. Le mouvement Nation d'Hervé Van Laethem a apporté ainsi son soutien à Roeland Raes, vice-président du Vlaams Blok (de 1978 à février 2001), lorsque celui-ci suscita une polémique après ses propos pro-négationnistes tenus devant les caméras d'une télévision néerlandaise[2]. Il faut savoir que depuis le début des années 1980, Van Laethem et Raes fréquentent la même mouvance politique.

Van Laethem reste par ailleurs en contact étroit avec Alain Escada. Organisateur de manifestations très catholiques, Alain Escada peut pour celles-ci compter sur le service d'ordre du mouvement Nation.

Hervé Van Laethem a été élu Secrétaire politique de NATION lors de son VIIIème congrès, le 15 décembre 2012 [3] et a été élu, étant d'ailleurs le seul candidat, président du mouvement lors du Xème congrès, le 2 avril 2016.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Propos d'un résistant (Editions pour la NATION, 2007)
  • Un rat noir à Bagdad (Editions pour la NATION, 2005)
  • Touchez pas à nos églises (Collection du Trident, 1999)
  • Les fascistes rouges (Collection du Trident, 1998)
  • Souvenirs de prisonniers politiques nationalistes (Nouvelles Éditions du Trident, )

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]