Hervé Lièvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hervé Lièvre
Description de cette image, également commentée ci-après

Hervé Lièvre en 2008

Naissance (66 ans)
Roanne
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Réalisateur, Producteur Scénariste
Films notables Les Bancals
La Queue de la comète
Quels temps font-ils ?

Hervé Lièvre (né le à Roanne) est un réalisateur français et producteur indépendant de cinéma (AAPA sa).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de réalisateur producteur indépendant, il fut, de décembre 1994 à décembre 2014, le directeur du SFRS, Service du film de recherche scientifique, devenu le CERIMES [1], Centre de ressources et d'information sur les multimédias pour l'enseignement supérieur en août 2005.

Le CERIMES était notamment l'éditeur de :

  • Canal-U, la web télévision de l'enseignement supérieur ;
  • Formasup, le catalogue de la formation à distance des établissements de l'enseignement supérieur ;
  • Les Signets des bibliothèques ;
  • BibNum ;
  • Jeux sérieux

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Hervé Lièvre en 1985

Courts métrages, exemples[modifier | modifier le code]

Films scientifiques et documentaires, exemples[modifier | modifier le code]

  • Quels temps font-ils ? , 2001, auteurs : Étienne Klein et Marc Lachièze-Rey, scénario et réalisation : Hervé Lièvre, pour La Compagnie des taxis brousse, SFRS, CNRS (Grand Prix de la recherche pédagogique du Festival International du film d'art et pédagogique UNESCO 2002)
  • Le Noir, le Brun et le Blanc, ou Les Prémices du Pétrole, 1996, pour Total_(entreprise), par Clapmédia (Prix "géologie" festival de Palaiseau)
  • Panique sur la paillasse, 1993, pour l’Institut Pasteur
  • Patte de Velours et Semelle de Plomb, avec Roland Giraud et Maurice Risch pour l'Agence pour la Maîtrise de l'Énergie et SAACMA par ECPA (Grand Prix de la Communication, Festival International de Carcassonne - Grand Prix du Festival de la Sécurité, Pragues Benesov BESIP - Prix de la Sécurité, Festival des Rencontres Européennes de la Communication Interne, Creuzot 1993 - Prix de la Communication Externe, Euro Vidéo Comm 92 - Prix Spécial du Jury, Festival du Film Militaire Prévention Sécurité Routière, Paris 1991)
  • Lutte Microbiologique dans la maladie de Chagas, par le SFRS (Médaille d'Or, Medicinale de Parme - prix Étienne-Jules Marey, Medikinale International Hanover 1992)
  • L'Abri Pataud, pour l'Institut de paléontologie humaine 1990 (Grand Prix du festival international ICRONOS)
  • Galets gravés aziliens, 1989, pour l'Institut de paléontologie humaine, par le SFRS (Prix du 3° festival international du film archéologique, Paris, et prix de la méthode scientifique - prix des méthodes scientifiques ICRONOS)
  • La Bruche et le haricot, 1984, par le SFRS (1er prix festival de Sao Paulo - 1er prix Ekofilm Ostrava - diplôme d'honneur de l'association internationale du cinéma scientifique - médaille Insectimages, Paris - prix "agronomie" Festival International du Film Scientifique et Technique, Bruxelles)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1976 : FOMEC, représentée au Sélénite (auteur et metteur en scène), avec François-Marie de Casabianca (comédien), représentée au Sélénite (Paris)

Publications[modifier | modifier le code]

  • "De l'argentique au numérique : adapter l'offre audiovisuelle scientifique à l'ère d'Internet", dans Usages et pratiques dans les bibliothèques numériques, sous la direction de Fabrice Papy, Hermès science publications/Lavoisier, 2007[4]
  • "La web télévision, une nouvelle forme de diffusion des savoirs ? l'exemple de Canal-U" (avec Agnès Cavet) dans "Perspectives documentaires en éducation", no 62 – 2005 INRP [5]
  • "La stratégie numérique du gouvernement", La Revue d’Études –n°1 083, décembre 2016[6]

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

État civil[modifier | modifier le code]

Marié à Geneviève Ellrodt en avril 1991, père de deux fils.

Formation[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques, octobre 2003
  • Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, janvier 2012[10]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Descripteur : CENTRE DE RESSOURCES ET D'INFORMATION SUR LES MULTIMEDIAS POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (CERIMES) | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 19 juin 2016)
  2. « Archives Françaises du Film - Page d'Accueil », sur www.cnc-aff.fr (consulté le 19 juin 2016)
  3. a et b « Archives Françaises du Film - », sur www.cnc-aff.fr (consulté le 19 juin 2016)
  4. Balley, Noëlle, « Usages et pratiques dans les bibliothèques numériques », sur bbf.enssib.fr (consulté le 19 juin 2016)
  5. « Perspectives documentaires »
  6. « La Revue d’Études »
  7. « Les adjoints », sur www.ville-chaville.fr (consulté le 19 juin 2016)
  8. « Conseillers territoriaux », sur www.seineouest.fr (consulté le 19 juin 2016)
  9. ESCP Europe Alumni, « ESCP Europe Alumni - Rechercher dans l’annuaire », sur www.escpeuropealumni.org (consulté le 19 juin 2016)
  10. « Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres janvier 2012 - Ministère de la Culture et de la Communication », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le 20 juin 2016)