Hervé Delabarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hervé Delabarre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
(80 ans)
Saint-Malo
Nationalité
Activité

Hervé Delabarre est un poète, écrivain et peintre français, né en 1938 à Saint-Malo. Après une enfance durant l’Occupation dans Saint-Malo intra-muros : en absence du père, prisonnier de guerre, et ses études à Rennes, il fait la rencontre décisive, en 1963, d'André Breton, qui l'invite à rejoindre le mouvement surréaliste. il a passé trois étés en compagnie du chef de file du mouvement dans sa maison de vacances de Saint-Cirq-Lapopie (46), avant sa mort, en 1966[1]. Il continua ensuite à prendre part aux activités du groupe jusqu'à sa dissolution en 1969.

Ciseleur de l'inconscient selon Bruno Geneste et Paul Sanda[2], Hervé Delabarre a construit une identité tendue entre diverses formes, occupant le terrain d’une émotion toute en retenue. Son travail de peintre est une sorte de prolongement du poème, l’autre versant de ses préoccupations et une tentative supplémentaire pour capter la fascination et le mystère de l’Autre[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Métamorphoses du Bill (HC, 1960),
  • Les Dits du Sire de Baradel, illustrations de Jorge Camacho, (éd. Peralta, 1968),
  • Métronome du désir l’éclair (Ogham, 1970),
  • Lueurs d'antre (éd. Autres Rives, 1989),
  • Paroles de Dalila (Myrddin,1992),
  • Bribes pour Dalila (Myrddin,1992),
  • Avide d’elle avilie, illustrations de Catherine Caquevel, (Encres d'argile, 2000),
  • Danger en rive & autres poèmes, postface de Christophe Dauphin (éd. Librairie-Galerie Racine, 2004),
  • Le Lynx aux lèvres bleues (éd. surréalistes, 2007),
  • Effrange le noir (éd. Librairie-Galerie Racine, 2010),
  • D’Éléonore et d’autres, collages de Marie-Laure Missir, (éd. des Deux Corps, 2011),
  • Le Plumier de la nuit, collages de Pierre Rojanski, (éd. des Deux Corps, 2011),
  • Les Hautes Salles (éditions clarisse, 2012),
  • Les Survenants, dessins de Georges-Henri Morin, (éd. des Deux corps, 2013),
  • Dans l'ombre du lynx, suivi du dossier Autour du Lynx, avec des textes de Jean-Claude Chenut, Christophe Dauphin, Françoise Delahaye, Paul Farellier, Guy Girard, André Prodhomme, Paul Sanda, Roberto San Geroteo, Eric Sénécal, Jean-Claude Tardif et Jacques Albert Thibaud (A L'Index, 2014),
  • Prolégomènes pour un ailleurs, Préface de Christophe Dauphin, illustration de Jacques Hérold (Les Hommes sans Epaules éditions, 2015),
  • La nuit succombe, Préface d'Alain Joubert, illustration de Lucien Coutaud, (Les Hommes sans Epaules éditions, 2017),
  • Chemins de nuit et leurs stations, encres de Françoise Delahaye, (A L'Index, 2018).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]