Herri Gwilherm Kerouredan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Herri Gwilherm Kerouredan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean-Jacques KerouredanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Poète, homme politique, universitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
signature de Herri Gwilherm Kerouredan
Signature

Herri Gwilherm Kerourédan ou Jean-Jacques Kerouredan est un poète français né à Quimper le et mort le à Rennes.

Il fut très proche de Pierre Jakez Hélias, Eugène Guillevic et du recteur Henri Le Moal et resta toute sa vie profondément attaché à la Bretagne, à son identité et à sa culture populaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté sa ville natale pour Nantes, il se lança dans des études de philosophie, tout en s'inscrivant au conservatoire de musique en violon et en piano. Il alla ensuite poursuivre ses études de philosophie à Paris, à la Sorbonne, où il eut pour maître Vladimir Jankélévitch, qui y enseignait la morale et la métaphysique; une profonde amitié allait le lier à ce philosophe engagé, jusqu'à la mort de celui-ci en 1985.

Jean-Jacques Kerourédan poursuivit aussi des études de mathématiques, de physique et d'astronomie, puis il partit en Allemagne du Nord où il allait passer de nombreuses années de sa vie, d'abord comme enseignant de philosophie à l'institut Français puis l'université de Hambourg, enfin. à l'Université de Hambourg et à celle de Kiel. En 1980, alors administrateur à la Mission Laïc il allait créer l'école franco-allemande de Hambourg.

Ses convictions européennes et décentralisatrices l'amenèrent à adhérer de bonne heure au Mouvement des radicaux de gauche (MRG) puis devenir ensuite ancien maire adjoint à la Culture et à l'Éducation de Fougères, puis Conseiller municipal de Rennes délégué à la coopération culturelle internationale. Il fut également très longtemps président de l'Association Europe Éducation, qu'il avait créée.

Jean-Jacques Kérouredan était membre de l'Institut culturel de Bretagne et de l'Association des écrivains bretons.

Il a reçu en 2003 le Prix Georges Perros pour son ouvrage "Poèmes Traversiers".

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dans l'éphémère s'élance l'oiseau, poèmes choisis 1964 -2001, L'Act Mem, 2008
  • Poèmes traversiers II, Librairie-galerie Racine, 2001
  • Arbres d'errance, le Milieu du jour, 1990
  • Poèmes Traversiers I, Ed. Ursa, 1985
  • Semences pour le soir, éditions des échanges Internationaux, Paris, 1979
  • Arbres d'errance, ed. d'Art Michèle Broutta, 1975
  • Terre une rose, Ed. St-Gremain-des-Prés, 1975
  • Précession III-IV, ed. Henry Fagne, Bruxelles, 1973
  • Dans l'éphémère s'élance l'oiseau, ed. Saint-Germain-des-Prés, 1972
  • Polaire, ed. Henry Fagne, 1971
  • Zodiaque, ed. St-Germain-des-Prés, 1967
  • Chemins, Cahiers Franco-Allemands, 1967
  • Solstices, HC, chez l'auteur, 1958
  • Pierres de l'Eveil suivi de Oblations, 2011 (posthume, illustrations de Marc Louise)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]