Hernán Santa Cruz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hernán Santa Cruz
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Hernán Santa Cruz, né en à Ciempozuelos et mort en à Santiago, est un délégué chilien auprès des Nations Unies, juge, avocat et l'un des premiers rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hernán Santa Cruz est né à la gare de Ciempozuelos en 1906.

Il exerce son métier d'avocat jusqu'en 1947, année au cours de laquelle il a été nommé ambassadeur du Chili auprès des Nations Unies. La même année, il a suggéré de créer la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes pour favoriser le développement de la région. Après avoir contribué à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l'homme, Santa Cruz a travaillé dans plusieurs organes des Nations Unies et publié des livres sur la discrimination et les minorités[1].

Il devient conférencier sur la procédure pénale et militaire avant sa nomination en tant que juge à la Cour militaire supérieure du Chili. Son rôle aux Nations Unies, en tant que délégué de la Troisième Commission et de la Commission des droits de l'homme, était formateur.

Il meurt à Santiago en 1999.

Contributions aux droits humains[modifier | modifier le code]

Selon Susan Waltz, bien que Cruz "ne représentait aucun poste de responsabilité ...", ses contributions politiques et substantielles étaient telles que son co-rédacteur, John Peters Humphrey et l'auteur Johannes Morsink, ont plus tard souligné le rôle important que Santa Cruz a joué. Celui-ci transforme la valeur inspirationelle et la vision de la Déclaration d'une « philosophie des Lumières du XVIIIe siècle » à des « droits socio-économiques »[2].

Selon les Nations Unies, en plus de son travail sur la déclaration, Cruz s'implique activement dans la création de la Commission économique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes[3].

En l'honneur de son travail pour la création de la CEPALC et de son travail d'élaboration de la Déclaration universelle des droits de l'homme, la bibliothèque du bâtiment de la CEPALC à Santiago porte son nom[4].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « CEPAL - ECLAC Pays Homage to One of Its Founders, Hernán Santa Cruz », sur www.cepal.org (consulté le 24 janvier 2020)
  2. (en) Susan Waltz, « Santa Cruz, Hernan », sur ccnmtl.columbia.edu, (consulté le 24 janvier 2020)
  3. Nicoleta Voinea, « Research Guides: Déclaration universelle des droits de l'homme : histoire de sa rédaction: Comité de rédaction », sur research.un.org (consulté le 24 janvier 2020)
  4. (es) « CEPAL - CEPAL rinde homenaje a Hernán Santa Cruz, uno de sus fundadores », sur www.cepal.org (consulté le 24 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]