Hermeline Malherbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hermeline Malherbe-Laurent)

Hermeline Malherbe
Illustration.
Fonctions
Présidente du Conseil général puis départemental des Pyrénées-Orientales
En fonction depuis le
(10 ans et 11 mois)
Élection
Réélection
Prédécesseur Christian Bourquin
Jean-Jacques Lopez (intérim)
Conseillère générale puis départementale des Pyrénées-Orientales
En fonction depuis le
(13 ans et 7 mois)
Élection 16 mars 2008
Réélection 29 mars 2015
27 juin 2021
Circonscription Canton de Perpignan-8 (2008-2015)
Canton de Perpignan-6 (2015-2021)
Canton des Aspres (depuis 2021)
Prédécesseur Jean Maydat (Perpignan-8)
Véronique Vial-Auriol (Perpignan-6)
Edith Pugnet (Aspres)
Sénatrice des Pyrénées-Orientales

(3 ans, 1 mois et 4 jours)
Élection 25 septembre 2011
Groupe politique RDSE
Prédécesseur Christian Bourquin
Vice-présidente du Conseil régional du Languedoc-Roussillon

(8 mois et 6 jours)
Élection 21 mars 2010
Président Georges Frêche
Biographie
Nom de naissance Hermeline Laurent
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Carvin (Pas-de-Calais)
Nationalité Française
Parti politique PS

Hermeline Malherbe, née Hermeline Laurent le à Carvin (Pas-de-Calais)[1], est une femme politique française. Membre du Parti socialiste, elle est présidente du conseil départemental des Pyrénées-Orientales depuis le et sénatrice des Pyrénées-Orientales de à , au lendemain du décès de Christian Bourquin, dont elle était la suppléante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevée dans une famille de militants syndicaux qui ont mis en place les premières aides ménagères après-guerre, fille d'ouvrier métallo et d'employée de maison dans son bassin minier du Nord-Pas-de-Calais.

Hermeline Malherbe s'engage dès le lycée dans le mouvement contre le projet de loi Devaquet. Après des études de biologie, puis d'ingénierie de la formation, elle rejoint en 1990 les rangs de Génération écologie.[réf. nécessaire]

Ancienne adhérente des Jeunesses communistes révolutionnaires, elle rejoint Génération écologie dès sa création en 1990. Elle devient adhérente socialiste en 2007 dans la fédération catalane du Parti Socialiste. Elle en est exclue en 2010 en raison de son soutien à Georges Frêche lors des élections régionales puis réintégrée en [2].

Hermeline Malherbe est élue pour la première fois en Seine-et-Marne en 2001, conseillère municipale de Meaux aux côtés de Nicole Bricq[3]. Elle quitte la ville en 2002.

Arrivée en 2005 dans les Pyrénées-Orientales, elle est élue conseillère générale du canton de Perpignan-8 en 2008. Elle y préside les commission développement durable et accès des personnes handicapées au Conseil Général.

Elle est élue conseillère régionale en 2010 et devient vice-présidente de la région Languedoc-Roussillon (où elle préside la commission de la Gestion de l'eau et des risques naturels). Elle est élue en novembre 2010 présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales[4], à la suite de la démission de Christian Bourquin, élu président de la région Languedoc-Roussillon après le décès de Georges Frêche[5].

Elle est réélue présidente du conseil départemental des Pyrénées Orientales lors des élections cantonales de 2011[6].

Suppléante de Christian Bourquin lors des sénatoriales de 2011, elle lui succède au Sénat après sa disparition le [7],[8],[9], et choisit le groupe du Rassemblement démocratique social et européen (RDSE). Lors de la discussion sur le projet de loi sur la délimitation des régions, elle défend au Sénat la séparation des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

En mars 2015, elle est élue conseillère départementale du canton de Perpignan-6 en tandem avec Jean Roque[10],[11]. Le suivant, elle est élue à la présidence du département[12],[13],[14].

Elle se prononce contre le paquet de cigarettes neutre lors des débats au Sénat sur la loi de modernisation du système de santé le , contre l'avis du gouvernement[15].

Elle se présente aux élections sénatoriales de 2017, sans succès. Le candidat Les Républicains François Calvet est élu sénateur du département des Pyrénées-Orientales dès le premier tour, et un second candidat LR, Jean Sol, l'emporte au second tour[16].

Hermeline Malherbe est élevée au grade de chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur lors de la promotion du nouvel an 2020[17].

Mandats politiques en cours[modifier | modifier le code]

Conseil départemental
Conseil municipal
Autres
  • Présidente de l’Office public de l’habitat des Pyrénées-Orientales depuis 2014[22]
  • Présidente du Syndicat mixte des nappes souterraines de la plaine du Roussillon depuis 2011[25]

Mandats précédents[modifier | modifier le code]

Sénat
Conseil régional
Conseil général/départemental
Conseil municipal

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Indépendant, 22 novembre 2010.
  2. « P-O : Tous les exclus du PS réintégrés… Christian Bourquin compris ! », sur ouillade.eu, (consulté le ).
  3. « Les conseils élus au premier tour », sur leparisien.fr, (consulté le )
  4. « Hermeline Malherbe, nouvelle présidente du Conseil Général des Pyrénées-Orientales », sur La Clau (consulté le ).
  5. « Hermeline Malherbe-Laurent (DVG) élue à la tête des Pyrénées-Orientales », Les Échos, .
  6. « Les conseils généraux ont élu leurs présidents », sur Banque des Territoires, (consulté le ).
  7. « Hermeline Malherbe-Laurent, nouvelle sénatrice après le décès de Christian Bourquin », sur France 3 Occitanie (consulté le ).
  8. « Hermeline Malherbe, des Pyrénées-Orientales au Sénat », sur France 3 Occitanie (consulté le ).
  9. Recueilli par F. Michalak, « Hermeline Malherbe : « Personne ne me fait peur » », sur Lindependant.fr, (consulté le ).
  10. « L'Assemblée départementale » (version du 2 mai 2015 sur l'Internet Archive), sur ledepartement66.fr.
  11. « Les conseillers départementaux » (version du 27 février 2017 sur l'Internet Archive), sur ledepartement66.fr.
  12. « Hermeline Malherbe élue sans surprise présidente du Conseil départemental des P.-O. (vidéo TV Sud) », sur Lindependant.fr, (consulté le ).
  13. « Départementales : la socialiste Hermeline Malherbe élue présidente du conseil départemental des Pyrénées-Orientales », sur France 3 Occitanie (consulté le ).
  14. Baptiste Guiet, « Hermeline Malherbe de nouveau à la tête des Pyrénées-Orientales », sur France Bleu, (consulté le ).
  15. « Modernisation du système de santé » (consulté le ).
  16. « Résultats des élections sénatoriales 2017 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  17. Décret du 31 décembre 2019 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur.
  18. « Les Élus », sur cc-aspres.fr (consulté le ).
  19. « GIPED - Groupement d'intérêt public Enfance en danger », sur giped.gouv.fr (consulté le ).
  20. « Le bureau - Les commissions et groupes de travail », sur Parc naturel régional des Pyrénées catalanes (consulté le ).
  21. « L'Agence de développement du tourisme des P.-O. est née », sur La Tribune (consulté le ).
  22. « Conseil d'administration de Roussillon Habitat ».
  23. « Les soutiens du Mémorial - Mémorial de Rivesaltes », sur memorialcamprivesaltes.eu (consulté le ).
  24. « Musée d'art moderne de Céret - Infos Pratiques - Horaires - Tarifs », sur musee-ceret.com (consulté le ).
  25. « Syndicat mixte pour la protection et la gestion des nappes souterraines de la plaine du Roussillon - Bureau du Syndicat », sur nappes-roussillon.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]