Hermann Ier de Lotharingie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hermann Ier Pusillus
Fonction
Feudataire (d)
Titre de noblesse
Comte palatin de Lotharingie
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Erenfried II (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Richwara of Zülpichgau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Heylwige de Dillingen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Ezzo de Lotharingie
Hezzelin Ier de Lotharingie (en)
Adolphe Ier de Lotharingie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hermann Ier de Lotharingie (mort après le 16 aout 996), surnommé Pusillus ou le Courlis, issu de la famille des Ezzonides fut comte Palatin de Lotharingie et de plusieurs autres comté situées le long du Rhin, dont Bonngau, Eifelgau, Mieblgau, Zülpichgau, Keldachgau, Alzey, et Auelgau, de 945 jusqu'à sa mort.

Famille[modifier | modifier le code]

Hermann est le fils du comte Erenfried II et de Richwara de Zülpichgau. Il épouse en premières noces, Heylwige de Dillingen; et ensuite, Dietbirge de Souabe. Il laisse quatre fils et une fille:

  • Ezzo (Erenfried), comte palatin de Lotharingie.
  • Hezzelin (parfois nommé Hezilo, Hermann ou même Henri), comte de Zülpichgau (mort en 1033) père de Henri Ier Furiosus
  • Hermann II de Keldachgau, Vogt de Deutz (mort en 1040)
  • Adolphe de Lotharingie, Comte de Keldachgau, Vogt de Deutz (1008–1018)
  • Richenza de Lotharingia, Abbesse de Nivelles

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Ruth Gerstner: 'Die Geschichte der lothringischen Pfalzgrafschaft (von den Anfängen bis zur Ausbildung des Kurterritoriums Pfalz)', Rheinisches Archiv 40 (Bonn 1941)
  • (de) E. Kimpen: ‘Ezzonen und Hezeliniden in der rheinischen Pfalzgrafschaft’, Mitteilungen des Österreichischen Instituts für Geschichtsforschung. XII. Erg.-Band. (Innsbruck 1933) S.1-91.
  • (de) Ursula Lewald: 'Die Ezzonen. Das Schicksal eines rheinischen Fürstengeschlechts', Rheinische Vierteljahrsblätter 43 (1979) S.120-168
  • (de) F. Steinbach: ‘Die Ezzonen. Ein Versuch territorialpolitischen Zusammenschlusses der fränkischen Rheinlande’, Collectanea Franz Steinbach. Aufsätze und Abhandlungen zur Verfassungs-, Sozial- und Wirtschaftsgeschichte, geschichtlichen Landeskunde und Kulturraumforschung, ed. F. Petri en G. Droege (Bonn 1967) S.64-81.
  • (de) Detlev Schwennicke: Europäische Stammtafeln Band I.2 (1999) Tafel 201