Hermann Amandus Schwarz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schwarz.
En particulier, ne pas confondre avec le mathématicien Laurent Schwartz.

Hermann Amandus Schwarz, né le à Hermsdorf, en Silésie et mort le à Berlin, est un mathématicien allemand. Ses travaux sont marqués par une forte interaction entre l'analyse et la géométrie.

Élève de Weierstrass, les notes de cours qu'il prit en 1861 contribuèrent à propager les idées de Weierstrass en Italie et en France[1]. Il produit une étude détaillée[2] du théorème de l'application conforme, énoncé quelques années auparavant par Riemann, et montre son application à la transformation conforme d'un carré en cercle. Ces recherches l'amènent à formuler le principe de symétrie qui porte son nom.

Il a travaillé à Halle, à Göttingen puis à Berlin, sur des sujets allant de l'analyse réelle et complexe à la géométrie différentielle, en passant par le calcul des variations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hélène Gispert-Chambaz, Camille Jordan et les fondements de l'analyse, Publications mathématiques d'Orsay, Université de Paris-Sud, 1982.
  2. Cf. H. A. Schwarz, « Über einige Abbildungsaufgaben », Journal für Mathematik, vol. LXX, no 2,‎ , p. 105-120

Articles connexes[modifier | modifier le code]