Herman Auerbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herman Auerbach (* à Ternopil; † Camp d'extermination de Belzec) est un mathématicien polonais et une des figures de proue de l'École mathématique de Lwów.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auerbach, fils de Philipp et Julia Auerbach, est né dans la ville de Ternopil autrefois autrichienne et aujourd'hui ukrainienne. Le père était docteur en droit. Auerbach a fréquenté les écoles de Lodz, Ternopil et Olomouc jusqu'en 1919. Ce n'est qu'en 1921, que pour des raisons de santé, il a pu entreprendre des études de droit à la Faculté Johann Casimir de Lemberg. L'année suivante, il change d'orientation pour se consacrer aux mathématiques, qu'il étudie jusqu'en 1926. En 1928, il soutient sa thèse sur le sujet H-konvexe Kurven.

Auerbach trouve un poste à la Fakultät für Mathematik und Naturwissenschaften UJK en 1935 et devient en 1939 Professeur à l'Université de Lemberg. En 1942, à cause de son origine juive, il est assigné au Ghetto de Lemberg par les Allemands et finalement en août 1942, il est déporté et disparaît au Camp d'extermination de Belzec.

Le Lemme d'Auerbach et la notion de base d'Auerbach portent son nom.

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Herman Auerbach: O polu krzywych wypukłych o średnicach sprzężonych (Über Flächen von konvexen Kurven mit konjugierten Durchmessern), thèse auprès de l'Université de Lwów (1929; en polonais).

Liens externes[modifier | modifier le code]