Herma (Xenakis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Herma, sous-titré musique symbolique pour piano[1], est une œuvre pour piano de Iannis Xenakis, composée en 1960-1961.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors d'un passage au Japon, Iannis Xenakis fait la connaissance du pianiste Yūji Takahashi et décide de composer sa première œuvre pour piano seul[2]. Pour ce faire, il s'inspire de l'algèbre des ensembles[3]. La pièce relève de la musique aléatoire et exige beaucoup d'énergie de la part de l'interprète.

Le titre vient du grec ἕρμα, qui signifie « lien », « fondation » ou « embryon »[2].

Herma est créé le , à Tokyo, par Yūji Takahashi au piano[4].

Analyse[modifier | modifier le code]

Iannis Xenakis est parti d'une fonction booléenne, en choisissant une expression à dix opérations[5].

Le musicologue Célestin Deliège a résumé sa méthode de composition pour Herma :

« Xenakis s'appuie sur trois algèbres: la première par laquelle sont pratiquées les opérations hors temps comprenant les hauteurs; la seconde, algèbre temporelle, où les événements s'incarnent sur la base du temps métrique, organisant statistiquement les durées; la troisième, algèbre en temps combinant les deux précédentes, mettant en relation les mouvements sonores dans leur mouvance[6]. »

Sa durée d'exécution est d'à peu près dix minutes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Claude Helffer « On Herma, Erikhthon, and others » dans (en) Sharon Kanach (dir.), Performing Xenakis, Hillsdale (NY), Pendragon Press, , xxiv-413 p. (ISBN 9781576471913, OCLC 449894862)
  • (en) Robert A. Wannamaker, « Structure and Perception in Herma by Iannis Xenakis », MTO: A Journal for the Society of Music Theory, vol. 7, no 3,‎ (ISSN 1067-3040, lire en ligne).
  • Makis Solomos, « Les « opérations mentales de la composition » (Xenakis) », Intellectica - La revue de l’Association pour la Recherche sur les sciences de la Cognition, vol. 1-2, nos 48-49,‎ , p. 207-220 (ISSN 0769-4113, lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Herma, sur le site de Boosey & Hawkes.
  2. a et b James Harley, Xenakis: His Life in Music, New York, Routledge, 2004, p. 24-25.
  3. « Iannis Xenakis », Les Grands Articles d'Universalis, Encyclopaedia Universalis.
  4. Voir fiche BNF
  5. Iannis Xenakis, Musiques formelles, Paris, La Revue musicale, 1963, p. 204-208
  6. Célestin Deliège, Cinquante ans de modernité musicale: de Darmstadt à l'IRCAM, Bruxelles, Mardaga, 2003, p. 521.

Liens externes[modifier | modifier le code]