Hercule Grimaldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hercule des Baux)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hercule Grimaldi
Description de cette image, également commentée ci-après
Hercule des Baux sur son cheval.

Titre

Prince héréditaire de Monaco


(27 ans, 7 mois et 17 jours)

Prédécesseur Honoré de Monaco
Successeur Louis de Monaco
Biographie
Titulature Prince
Marquis des Baux
Dynastie Maison Grimaldi
Nom de naissance Ercole Grimaldi
Naissance
Monaco (Monaco)
Décès (à 27 ans)
Père Honoré II de Monaco
Mère Ippolita Trivulzio
Conjoint Maria Aurelia Spinola
Enfants Louis Ier Red crown.png
Maria Ippolita Grimaldi
Giovanna Maria Grimaldi
Teresa Maria Grimaldi
Description de cette image, également commentée ci-après

Hercule Grimaldi, marquis des Baux, est né le et est décédé le . Il était un membre de la Chambre des Grimaldi et héritier présomptif de son père Honoré II de Monaco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Seul fils d'Honoré II de Monaco et d'Ippolita Trivulzio, il était l'héritier présomptif de la principauté de Monaco, (reconnue en 1612 en tant que "principauté" par le Roi d'Espagne)[1]. Nommé par son grand-père Hercule Ier, seigneur de Monaco, marquis des Baux après 1642, le titre étant l'un des titres subsidiaires qui avaient été donnés à son père par Louis XIII de France[2]. Mortellement blessé, Hercule Grimaldi a été tué après avoir manipulé une arme à feu chargée de manière incorrecte[3]. Son fils, le prince Louis, est devenu l'héritier présomptif de Monaco et a finalement succédé à son grand-père en 1662[2]. Sa femme, Maria Aurelia Spinola, lui a survécu jusqu'en 1670.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Hercule Grimaldi a épousé Maria Aurelia Spinola le 4 juillet 1641, fille de Luca Spinola, prince de La Molietta et cousine de Bellina Spinola[1]. Elle était un membre de la Chambre de Spinola, une riche et puissante famille de la République de Gênes[4]. Le mariage a produit quatre enfants qui ont tous eu une descendance. Par son fils Louis, il est un ancêtre direct du prince Albert II et au travers de sa plus jeune fille, il est un ancêtre du prince Carlos de Bourbon de Parme, duc de Parme, prétendant au trône de Parme[1].

  1. Louis Grimaldi, prince souverain de Monaco (1662-1701) (25 juillet 1642 – 3 janvier 1701) marié à Catherine Charlotte de Gramont dont il a une descendance.
  2. Maria Ippolita Grimaldi (8 mai 1644 – 8 octobre 1694) mariée à Charles Emmanuel de Simiane, prince de Montafia, dont elle a une descendance.
  3. Giovanna Maria Grimaldi (4 juin 1645) mariée à Andrea Imperiali, prince de Francavilla, dont elle a une descendance.
  4. Teresa Maria Grimaldi (4 septembre 1648 – 20 juillet 1723) mariée à Sigismondo III d'Este, marquis de San Martino, dont elle a une descendance.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Armoiries de Monaco et Armorial des Grimaldi.
Blason Blasonnement :
Fuselé d'argent et de gueules.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Leo van de Pas, « Ercole Grimaldi, Marquis des Baux », Genealogics .org (consulté le 1er mars 2010)
  2. a et b (en) François Velde, « Monaco », Heraldica.org (consulté le 23 octobre 2010)
  3. The Gentleman's magazine, Volume 210, F. Jefferies, 1861, p 514
  4. Malleson, George Bruce, Studies in Genoese History, p 294

Articles connexes[modifier | modifier le code]