Herbert Vaughan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Herbert Vaughan
Image illustrative de l'article Herbert Vaughan
Herbert Cardinal Vaughan
Biographie
Naissance
Gloucester (Royaume-Uni)
Ordination sacerdotale
Décès (à 71 ans)
Mill Hill, Londres
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
Titre cardinalice Santi Andrea e Gregorio al Monte Celio
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Archevêque de Westminster
Évêque de Salford
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Herbert Vaughan, né le à Gloucester (Angleterre) et mort le à Mill Hill (Londres), est un prêtre catholique et prélat anglais. Fondateur des Missionnaires de Mill Hill, et archevêque de Westminster en 1892 il est créé cardinal en 1893.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Herbert Vaughan naît à Gloucester, fils aîné du lieutenant-colonel John Francis Vaughan, descendant d'une famille catholique anglaise ayant refusé d'abjurer sa foi (appelés récusants par les anglicans) originaire de Courtfield dans le Herefordshire. Sa mère, Eliza Rolls, née au château de Hendre (dans le Monmouthshire), est une catholique convertie de l'anglicanisme et extrêmement pieuse. Le ménage a cinq filles qui toutes deviennent religieuses, tandis que six des huit garçons deviennent prêtres[1], dont trois sont plus tard consacrés évêques en plus d'Herbert : Roger qui devint archevêque de Sydney en Australie ; Francis qui devint évêque de Menevia au Pays de Galles ; John qui devint évêque in partibus de Seuthopolis et évêque auxiliaire de Salford en Angleterre.

En 1841 Herbert Vaughan, l'aîné, commença ses études de six ans au Stonyhurst College, puis les poursuivit à l'école jésuite de Brugelette en Belgique et enfin à l'école bénédictine de Downside Abbey, près de Bath, en Angleterre[1]. En 1851, Vaughan partit pour Rome étudier au collège romain de la Grégorienne pendant deux ans[2], et devint disciple d'Henry Edward Manning qui s'était converti de l'anglicanisme au catholicisme et sera archevêque de Westminster en 1865.

Carrière[modifier | modifier le code]

Prêtre en 1854, il entre à la congrégation des Oblats de Saint-Charles, fondée par Mgr Manning. Il fonde en 1866 la Société des missionnaires de Saint-Joseph de Mill Hill, destinée aux missions dans les colonies de l'Empire britannique et au Congo Belge.

Évêque de Salford en 1872, il succède à Mgr Manning au siège de Westminster en 1892. Cardinal en 1893, il est étroitement mêlé à l'affaire de la reconnaissance des ordinations anglicanes (en), qui se termine par Apostolicae curae (1896) de Léon XIII qui se refuse de reconnaître leur validité, puisque la continuité apostolique (ordination des évêques remontant au fil du temps jusqu'aux premiers temps de l'Église et aux apôtres) ne peut être prouvée à cause de la rupture due aux nominations anglicanes. Il est également actif au moment des débats parlementaires relatifs au vote de la loi de 1902 concernant la prise en charge par les contribuables de toutes les écoles primaires, même catholiques. On lui doit la construction de la cathédrale de Westminster en 1895, où il est inhumé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Snead-Cox, John. "Herbert Vaughan". The Catholic Encyclopedia Vol. 15. New York: Robert Appleton Company, 1912. 19 mai 2017
  2. Il partagea un appartement pendant quelque temps avec le poète irlandais Aubrey Thomas de Vere (1814-1902)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grand Larousse universel, 14 volumes, Larousse Édition, 1989.

Liens externes[modifier | modifier le code]