Herbert Herz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la Résistance française
Cet article est une ébauche concernant la Résistance française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herz.

Herbert Herz est un ancien résistant de la FTP-MOI, membre des groupes « Carmagnole » et « Liberté » de Grenoble et de Lyon .

Né en 1924 à Augsbourg en Bavière, il a passé son enfance en Allemagne. Sa famille a souffert de la montée du nazisme et a émigré vers Dijon en 1934. Rattrapé par les nazis en France dès la débâcle de 1940, il échappe de peu en 1942 à la déportation, lors de la rafle des Juifs étrangers en zone libre (Auvergne). Puis il s’engage dans la résistance armée au sein des FTP-MOI, les Francs-tireurs et partisans de la Main-d'œuvre immigrée, tout d'abord à Grenoble, puis à Lyon et ensuite dans le Sud de la France.

Herbert Herz a été honoré de la Légion d'honneur. Il a également reçu le diplôme d'honneur des Anciens Combattants de 39-45, décerné par le maire de Ferney-Voltaire lors de la cérémonie du 11 novembre 2010.

Herbert Herz vit actuellement à Ferney-Voltaire, après avoir travaillé au C.E.R.N. jusqu’à sa retraite. Il s’occupe maintenant, en tant que délégué de l’Institut Yad Vashem de Jérusalem (région Suisse-Savoie-Dauphiné), de rechercher et de faire honorer de la médaille des Justes les personnes ayant sauvé des Juifs au péril de leur vie du temps de la Shoah. Il a réussi à faire honorer plus de 50 Justes en France et en Suisse.

Il a publié en 2007 un livre de témoignage intitulé Mon combat dans la Résistance FTP-MOI, Souvenirs d'un jeune Juif allemand.

Deux traductions seront publiées fin avril 2011, une en anglais intitulée Fighting in the French Resistance, Memories of a young German Jew. Une traduction en allemand: Als Partisan im Französischen Widerstand, Erinnerungen eines deutsch-jüdischen Widerstandskämpfers.

Herbert Herz est le cousin germain d'Ernest Herz, vice président de "Village des justes".

Liens externes[modifier | modifier le code]