Herbe en Zik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Herbe en Zik est un festival de musique organisé chaque année (en général au mois de mai) à Besançon de 2002 à 2010. Malgré des débuts difficiles, une météo pas toujours clémente et la proximité géographique et temporelle des Eurockéennes de Belfort, le festival a attiré chaque année de plus en plus de spectateurs.

Le Site[modifier | modifier le code]

Le festival se tient chaque année au campus de la Bouloie, en plein cœur d'un des principaux sites de l'université de Besançon. Les concerts ont lieu en plein air, dans un champ. Le site compte deux scènes et un petit "village", théâtre de quelques animations.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'idée d'organiser un festival de musique à Besançon a germé dans les locaux de Radio Campus, une radio locale. Une petite quinzaine de personnes ont participé à la mise en place de la première édition, qui faillit être la dernière (public restreint, budget dépassé, etc.)
"L'Herbe en Zik" à néanmoins survécu et compte alors trois salariés, quinze intermittents, et plus de 300 bénévoles.

Têtes d'affiches déjà venues à l'Herbe en zik : Orquestra Buena Vista Social Club, Tiken Jah Fakoly, Dionysos, Lofofora, La Ruda Salska, Dolly, Mass Hysteria, Watcha, Marcel et son orchestre, Les Tambours du Bronx, Brigitte Fontaine, Israël Vibration, No one is innocent, Olivia Ruiz, Alpha Blondy, Émilie Simon, Les Wampas, Caravan Palace.

Le , Interférences, l'association organisant le festival, annonce son dépôt de bilan. À cette date, le festival se révèle déficitaire de 235 000 euros[1].


Le , le tribunal de Besançon valide la poursuite d’activité du festival. L'édition 2011 aurait donc pu avoir lieu[2] mais la ville de Besançon décide de retirer ses subventions et de ne plus fournir aucune aide logistique à l'événement. (contrairement aux autres partenaires institutionnels et privés qui souhaitaient maintenir leur engagement )

Face à ce constat, le tribunal décide la fin du festival et de l'association Interferences.

Programmation[modifier | modifier le code]

Édition 2010[modifier | modifier le code]

Programmation complète de l'édition 2010 :

Édition 2009[modifier | modifier le code]

Elle a eu lieu les jeudi 30 avril, vendredi 1er, samedi 2 mai 2009. 15 500 entrées.

Édition 2008[modifier | modifier le code]

Elle a eu lieu les mercredi 30 avril, jeudi 1er, vendredi 2 et samedi 3 mai 2008. Record d'affluence avec 14 000 entrées et premier sold out pour le 2 mai.

Édition 2007[modifier | modifier le code]

Elle a eu lieu les jeudi 17 (jour férié), vendredi 18 et samedi 19 mai sur le site habituel du Campus de la Bouloie. 10 000 entrées

Programmation complète:

Édition 2006[modifier | modifier le code]

Elle a eu lieu les 5, 6 et 7 mai 2006. Groupes présents :

Édition 2005[modifier | modifier le code]

Elle a eu lieu les 5, 6 et 7 mai 2005. Groupes présents :

Édition 2004[modifier | modifier le code]

Elle a eu lieu les 5, 6 et 7 mai 2004. Groupes présents :

Édition 2003[modifier | modifier le code]

  • 30 avril : Dolly, Bad Joke, Unitone, NoirdeGout
  • 1er mai : Mass Hysteria, Les Dahus, Pornophonic, + tremplins
  • 2 mai : Lofofora, Abdou Day, 5.1, + tremplins

Édition 2002[modifier | modifier le code]

  • 1er mai 2002 : Mister Cocktail, Fan You Spell, Brent, Dionysos, La Ruda Salska
  • 2 mai 2002 : Smith & Mighty, Richard Bartz, Square, Oxymore, Ginkgo, Hot Gravy, Prism
  • 3 mai 2002 : Brahim, Mosia, Elde, Patch & the sound system

Bien qu'annoncés sur le programme , "Hot Gravy" et "Prism" n'ont pas joué par manque de temps et à cause de problèmes d'organisation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Herbe en Zik : une ardoise de 235 000 euros », www.macommune.info, (consulté le 23 janvier 2011)
  2. « « Herbe en Zik » alive », www.macommune.info, (consulté le 11 janvier 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]