Her Majesty's Theatre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Her Majesty's Theatre (Sydney)
Her Majesty's Theatre
London Her Majesty's Theatre 2011 1.jpg
Présentation
Type
Architecte
Charles J. Phipps (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
Statut patrimonial
Monument classé de Grade II* (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Géographie
Pays
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Londres
voir sur la carte de Londres
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg
Localisation sur la carte du centre de Londres
voir sur la carte du centre de Londres
Red pog.svg

Her Majesty's Theatre[N 1] est un théâtre dans le West End de Londres. Il a une capacité de 1 216 places.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte interactive du Her Majesty's Theatre.

Un théâtre était situé sur cet emplacement, dans une rue appelée Haymarket, dans le district St James, depuis 1705. Le premier bâtiment a été conçu par John Vanbrugh. Il s'appelait The Queen's Theatre, sous le règne d'Anne, et The King's Theatre après 1714, quand une succession des monarques masculins a occupé le trône. À cette époque, seulement quelques théâtres étaient autorisés à Londres. Le théâtre a été affecté à l'opéra depuis les années 1710 jusqu'à ce qu'il brûle en 1789. C'est ici qu'ont été créés la plupart des opéras composés par Haendel à partir de son installation en Angleterre.

Le deuxième théâtre s'est ouvert en 1791. Il a vu les premières représentations londoniennes de La Clemenza di Tito de Mozart en 1806, de Così fan tutte en 1811, et Don Giovanni en 1816. John Nash et George Renton ont fait des changements à la façade et à la salle entre 1816 et 1818, et également ajouté une arcade appelée Royal Opera Arcade qui se trouve le long de l'arrière du théâtre et existe toujours aujourd'hui. Parmi les directeurs musicaux du King's Theatre de l'époque, on peut citer le célèbre et excentrique harpiste français Nicolas Bochsa(1789-1856)qui gardera cette fonction pendant 6 ans (à compter de 1827). Quand la Reine Victoria est montée sur le trône dans 1837, le nom du théâtre a été changé en Her Majesty's Theatre, Italian Opera House. La partie « Italian Opera House » du nom a été abandonnée en 1847. Puis, en décembre 1867, le théâtre a été à nouveau détruit par un incendie.

Le troisième théâtre a été reconstruit en 1869 et démoli en 1892. Il a également présenté principalement des opéras.

Le quatrième et actuel bâtiment, conçu par C.J. Phills, a ouvert en 1897. Ce bâtiment ne s'est pas spécialisé dans l'opéra, bien qu'il y en ait eu quelques-uns les premières années. La comédie musicale Chu Chin Chow, The Maid of the Mountains a débuté en 1916 et est restée pendant 2 235 représentations, un record à l'époque.

Bitter Sweet, de Noel Coward, a donné 697 représentations à partir de 1929. Les comédies musicales ont prédominé à ce théâtre depuis la Seconde Guerre mondiale. Parmi celle-ci : Brigadoon (1949), La Kermesse de l'ouest (Paint Your Wagon, 1953), West Side Story (1958) et Un violon sur le toit (Fiddler on the Roof) (2 030 représentations à partir de 1967).

De 1982 à 1985, le théâtre a accueilli en direct l'émission de la chaîne ITV1 Live from Her Majesty's. C'est durant une de ces émissions que Tommy Cooper s'est évanoui et est mort sur scène en 1984.

Depuis 1986, le théâtre donne la comédie musicale The Phantom of the Opera.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom du théâtre change de Her Majesty's Theatre à His Majesty's Theatre si un roi monte sur le trône (le plus récent date de 1901 à 1952).

Références[modifier | modifier le code]