Heptathlon aux championnats du monde d'athlétisme en salle 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Heptathlon aux championnats du monde en salle 2016
Description de cette image, également commentée ci-après
Ashton Eaton après sa victoire.
Généralités
Sport Heptathlon
Athlétisme
Lieu(x) Drapeau : États-Unis Portland
Date 18 et
Nations 9
Participants 11
Site(s) Oregon Convention Center

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : États-Unis Ashton Eaton
Vainqueur Drapeau : États-Unis Ashton Eaton
Deuxième Drapeau : Ukraine Oleksiy Kasyanov
Troisième Drapeau : Allemagne Mathias Brugger

Navigation

Le concours de l'heptathlon des championnats du monde en salle 2016 s'est déroulé les 18 et à l'Oregon Convention Center de Portland, aux États-Unis. Il est remporté par l'Américain Ashton Eaton.

Faits marquants[modifier | modifier le code]

L'Américain Ashton Eaton, vainqueur des deux précédentes éditions, prend la tête après le 60 mètres, suivi par son principal adversaire, l'Ukrainien Oleksiy Kasyanov[1].

À la longueur, Eaton saute à 8,08 m et s'assure une avance de près de 200 points après deux épreuves. Kasyanov réalise la 3e performance avec 7,49 m[2].

Les deux premiers gardent leurs positions après le poids, mais avec 14,16 m Eaton prend du retard sur les bases de son record du monde. Kurt Felix réussit le meilleur lancer, 15,02 m et passe troisième[3].

Au saut en hauteur, Eaton et Kasyanov en restent à 1,99 m, l'Américain conservant ainsi 144 points d'avance sur l'Ukrainien à l'issue de la première journée. Felix passe à la deuxième place du classement général grâce à un saut à 2,11 m[4].

Le 60 m haies voit Ashton Eaton réaliser le meilleur temps, devant Oleksiy Kasyanov. L'Allemand Mathias Brugger bat sa meilleure performance de la saison et passe de la 6e à la 5e place[5].

Avec 5,10 m à la perche, Eaton prend une avance suffisante avant la dernière épreuve pour conserver son titre. Brugger franchit la même hauteur, un record personnel, et passe troisième, tandis que Kasyanov avec 4,90 m bat aussi son record et reste deuxième[6].

Eaton parcourt les 1 000 mètres de la dernière épreuve en min 35 s 22, pour un total final de 6 470 pts. Seuls lui-même et son compatriote Dan O’Brien ont déjà fait mieux. Kasyanov conserve la deuxième place au général, et Brugger la troisième. Avec un temps de min 29 s 09 L'Américain Curtis Beach finit quatrième, tout près de l'Allemand (6 126 pts contre 6 118 pts)[7].

Médaillés[modifier | modifier le code]

Or Argent Bronze
Drapeau : États-Unis Ashton Eaton Drapeau : Ukraine Oleksiy Kasyanov Drapeau : Allemagne Mathias Brugger

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement général[8][modifier | modifier le code]

Rang Nom Nationalité Points Notes 60 m Longueur Poids Hauteur 60 m haies Perche 1 000 m
Médaille d'or Ashton Eaton Drapeau des États-Unis États-Unis 6 470 WL 951
6 s 81
1 081
8,08 m
738
14,16 m
794
1,99 m
1 038
7 s 78
941
5,10 m
927
2 min 35 s 22
Médaille d'argent Oleksiy Kasyanov Drapeau de l'Ukraine Ukraine 6 182 SB 933
6 s 86
932
7,49 m
761
14,53 m
794
1,99 m
1 005
7 s 91
880
4,90 m
877
2 min 39 s 64
Médaille de bronze Mathias Brugger Drapeau de l'Allemagne Allemagne 6 126 PB 830
7 s 15
886
7,30 m
757
14,47 m
850
2,05 m
922
8 s 24
941
5,10 m
940
2 min 34 s 10
4 Curtis Beach Drapeau des États-Unis États-Unis 6 118 SB 868
7 s 04
972
7,65 m
675
13,12 m
822
2,02 m
872
8 s 45
910
5,00 m
999
2 min 29 s 04
5 Adam Sebastian Helcelet Drapeau de la République tchèque République tchèque 6 003 SB 865
7 s 05
859
7,19 m
787
14,96 m
822
2,02 m
972
8 s 04
880
4,90 m
818
2 min 45 s 06
6 Kurt Felix Drapeau de Grenade Grenade 5 986 NR 882
7 s 00
922
7,45 m
791
15,02 m
906
2,11 m
898
8 s 34
760
4,50 m
827
2 min 44 s 23
7 Tim Nowak Drapeau de l'Allemagne Allemagne 5 832 PB 819
7 s 18
795
6,92 m
747
14,31 m
794
1,99 m
930
8 s 21
880
4,90 m
867
2 min 40 s 57
8 Jérémy Lelièvre Drapeau de la France France 5 769 875
7 s 02
847
7,14 m
731
14,04 m
687
1,87 m
922
8 s 24
790
4,60 m
917
2 min 36 s 15
9 Samuel Remédios Drapeau du Portugal Portugal 5 733 907
6 s 93
852
7,16 m
697
13,48 m
740
1,93 m
949
8 s 13
790
4,60 m
798
2 min 46 s 92
10 Petter Olson Drapeau de la Suède Suède 5 697 823
7 s 17
811
6,99 m
723
13,92 m
740
1,93 m
920
8 s 25
849
4,80 m
831
2 min 43 s 85
- Jorge Ureña Drapeau de l'Espagne Espagne DNF 847
7 s 10
850
7,15 m
621
12,24 m
767
1,96 m
925
8 s 23
0
DNS

Légende[modifier | modifier le code]

AR Record continental (area record, NACAC) CR Record des championnats (championship record) DNF N'a pas terminé (did not finish) DNS N'a pas pris le départ (did not start) DQ Disqualification (disqualification) EL Meilleure performance européenne de l'année (europe leading) MR Record du meeting (meet record) NR Record national (national record) OR Record olympique (olympic record) PB Record personnel (personal best) SB Meilleure performance personnelle de la saison (season's best) WL Meilleure performance mondiale de l'année (world leader) WJR Record du monde junior (world junior record) WR Record du monde (world record)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Cathal Dennehy, « Report: heptathlon 60m – IAAF World Indoor Championships Portland 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 23 mars 2016)
  2. (en) Jon Mulkeen, « Report: heptathlon long jump – IAAF World Indoor Championships Portland 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 23 mars 2016)
  3. (en) Jon Mulkeen, « Report: heptathlon shot put – IAAF World Indoor Championships Portland 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 23 mars 2016)
  4. (en) Cathal Dennehy, « Report: heptathlon high jump – IAAF World Indoor Championships Portland 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 23 mars 2016)
  5. (en) Jon Mulkeen, « Report: heptathlon 60m hurdles – IAAF World Indoor Championships Portland 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 23 mars 2016)
  6. (en) Cathal Dennehy, « Report: heptathlon pole vault – IAAF World Indoor Championships Portland 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 23 mars 2016)
  7. (en) Cathal Dennehy, « Report: heptathlon 1000m – IAAF World Indoor Championships Portland 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 23 mars 2016)
  8. (en) « 1000 Metres Points », sur iaaf.org (consulté le 23 mars 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]