Henryk Jerzy Salwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hersz Salwe
Gersz Salwe.jpg
Hersz Salwe vers 1906
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
ŁódźVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Hersz ou Gersz ou George Salwe (en polonais : Henryk Jerzy[1] Salwe ; en russe : Георг Хенрик Сальве : Georg Henrik Salwe[2],[3]) est un maître d'échecs polonais né le à Varsovie et mort le à Łódź.

Biographie[modifier | modifier le code]

Riche industriel, Salwe apprit les échecs à 20 ans dans les cafés de Varsovie. D'abord, il ne jouait qu'à l'occasion, mais il se prit d'une grande passion pour le jeu après s'être installé à Łódź, le Manchester polonais, en 1894, au point d'être considéré dans sa quarantaine comme un des principaux maîtres polonais. Pour la première fois en 1897 au tournoi de Łódź il fut second, et premier en 1898. À cette époque, il se consacra également à l'organisation de tournois d'échecs et contribua à la création du club d'échecs de Łódź en 1903. Deux ans plus tôt, Akiba Rubinstein était aussi venu à Łódź, où il avait trouvé en Salwe un partenaire de jeu et un protecteur. En 1903, tous les deux jouèrent un match indécis : 7-7 (5 = 4-5), en 1904 il perdit de justesse 5-6 (+3=4-4). Au total, de 1903 à 1913, les deux principaux joueurs polonais disputèrent l'un contre l'autre plus de 80 parties (+13=32-36 du point de vue de Salwe). En 1905 Salwe connut le point culminant de sa carrière échiquéenne en remportant le championnat panrusse de la Russie tsariste à Saint-Pétersbourg. Mikhaïl Tchigorine, qui après quatre tours s'était retiré du tournoi, défia Salwe en 1906 à Łódź pour une rencontre comptant pour le championnat de Russie. Devant celui qui avait été deux fois vice-champion du monde, Salwe succomba mais très honorablement par 7-8 (+5=4-6). Jusqu'en 1912 il participa à différents tournois internationaux, entre autres : il fut deuxième en 1908 à Düsseldorf (8-9), à Saint-Pétersbourg en 1909 (7-9) et à Prague en 1908. Il fut cinquième à Vilnius en 1909. Salwe disputa des rencontres contre les différents grands joueurs de son temps ; en 1905 il vainquit Jacques Mieses à Łódź par 2-1 (+2=0-1) ; en 1910 il s'inclina devant Oldřich Duras à Łódź par 1-3 (+0=2-2), en 1912 il perdit contre Efim Bogolioubov par 4-6 (+3=2-5), toujours à Łódź. Entre 1913 et 1914, il publia avec M. Krysek à Łódź la Ershte Jiddishe shakh-zeitung en yiddish.

Le meilleur classement Elo estimé a posteriori de Salwe fut 2644 et il l'atteignit en 1910; à cette époque il était treizième joueur mondial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », (ISBN 978-2-221-11013-3)
  2. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, éd. PUF, 1967 utilise la transcription « Georges Henri Salve »
  3. Forme russe utilisé par (en) David Hooper, Kenneth Whyld, The Oxford Companion to Chess, Oxford University Press, (ISBN 0-19-866164-9)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pl) Tadeusz Wolsza, Arcymistrzowie, mistrzowie, amatorzy... Słownik biograficzny szachistów polskich, volume 3, Varsovie, 1999, pp. 107-114. (Grands maîtres, maîtres, amateurs... Dictionnaire biographique des joueurs d'échecs polonais)

Liens externes[modifier | modifier le code]