Henry Zvi Lothane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henry Zvi Lothane, né à Lublin le [1], est un psychiatre, psychanalyste et essayiste américain d'origine polonaise. Il est professeur honoraire au Mount Sinai School of Medicine, à New York[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry Zvi Lothane est né à Lublin, en Pologne, le 21 mai 1934, dans une famille juive. Il étudie à l'Université hébraïque de Jérusalem et au Centre médical Hadassah[2], où il obtient son doctorat en 1960. En 1963, il émigre aux États-Unis et termine sa spécialisation au Strong Memorial Hospital[2], à Rochester, de 1963 à 1969. Entre 1966 et 1972, Lothane se forme en psychanalyse au New York Psychoanalytic Society & Institute. Il est analyste formateur, membre de l'American Psychoanalytic Association et de l'International Psychoanalytical Association[3].

Il est rédacteur scientifique de la Psychoanalytic Review (1985-2004) ; depuis 2005, il fait partie du Comité de Rédaction du Journal of Social Distress and the Homeless, et depuis 2000 du Comité de Rédaction de l' International Forum of Psychoanalysis[4]. Depuis 2005, il est éditeur correspondant de l' European Journal of Psychoanalysis.

Thèmes de ses travaux (sélectifs)[modifier | modifier le code]

Il publie notamment des articles et essais sur la psychanalyste Sabina Spielrein[5],[6],[7] et sur le président Daniel Paul Schreber[8],[9],[10], un cas étudié par Freud.

Il a également co-organisé avec Daniel Devreese et Jacques Schotte un colloque au Centre Culturel International de Cerisy, en août 1993, dont les actes ont paru en 1998[11].

Lothane s’oppose à Freud : il affirme que Schreber ne souffrait ni de paranoïa ni de schizophrénie, mais qu’il était atteint d’une grave dépression, de même qu’il rejette « la composante homosexuelle de l’étiologie freudienne, et il ne tient pas non plus compte de l’hypothèse de Freud concernant une fixation de la libido au stade du narcissisme »[10].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Certificat d'excellence La Nancy Roeske pour l'enseignement des étudiants en médecine, par l'Association américaine de psychiatrie.
  • 1993 : Prix de reconnaissance en tant qu’auteur, décerné par le Postgraduate Center for Mental Health en 1993, pour le livre In Defense of Schreber : Soul Murder and Psychiatry, 1992.
  • 1995-98 : Président de l' American Society of Psychoanalytic Physicians.
  • 2001 : Distinguised Life Fellow de l'Association américaine de psychiatrie[12].
  • 2011 : Prix Thomas Szasz pour contribution exceptionnelle à la cause des libertés civiles[13],[14].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Ses ouvrages ont fait l'objet de critiques, comme celui relatif à son interprétation du cas Schreber[9],[8],[10] et celui consacré à Thomas S. Szasz[15],[16].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) In defense of Schreber. Soul murder and psychiatry, Hillsdale, NJ/Londres, The Analytic Press, 1992 (trad. all. Seelenmord und Psychiatrie Zur Rehabilitierung Schrebers, Giessen, Psychosozial-Verlag, 2004, 665 p.)
  • Daniel Devreese, Z. Lothane et Jacques Schotte (dirs.) (Colloque tenu à Cerisy au mois d'août 1993), Schreber revisité : Colloque de Cerisy, Louvain-la-Neuve, Presses universitaires de Louvain, coll. « Figures de l'inconscient, Hors série », , 243 p. (ISBN 90-6186-908-0, OCLC 470288230, notice BnF no FRBNF39244019)
  • « Le meurtre d'âme de Schreber. Un cas de persécution psychiatrique », dans Luiz Eduardo Prado de Oliveira (textes réunis et présentés par), Schreber et la paranoïa : le meurtre de l'âme, L'Harmattan, coll. « Psychanalyse et civilisations », , 319 p. (ISBN 2-7384-4780-5, OCLC 36685127, notice BnF no FRBNF35856983).
  • (en) avec Jeffrey Schaler et Richard Vatz, Thomas S. Szasz: The Man and His Ideas, New York, Transaction Publishers, 2017 (ISBN 978-1412865142)[15],[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « LC Linked Data Service: Authorities and Vocabularies (Library of Congress) », sur id.loc.gov (consulté le 18 avril 2018)
  2. a, b et c (en-US) « Henry Lothane | Icahn School of Medicine », sur Icahn School of Medicine at Mount Sinai (consulté le 18 avril 2018)
  3. https://www.ipa.world/en/copy_roster.aspx
  4. « IFPS - International Federation of Psychoanalytic Societies IFPS », sur ifps.info (consulté le 18 avril 2018)
  5. « http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0003065116680568 »
  6. (en) « http://internationalpsychoanalysis.net/2013/01/20/two-papers-about-sabina-spielrein-by-henry-zvi-lothane/ »
  7. International Association for Spielrein Studies: https://www.spielreinassociation.org/recent-forthcoming-publications
  8. a et b « http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0003065115588532?journalCode=apaa »
  9. a et b (en) Zvi Lothane et Rosemary Dinnage, « ‘Soul Murder’ », The New York Review of Books,‎ (ISSN 0028-7504, lire en ligne)
  10. a, b et c Virginia, « Daniel Paul Schreber dans le monde anglophone, exposé de Tom Dalzel », sur www.mathinees-lacaniennes.net (consulté le 18 avril 2018)
  11. Devreese, D. (Daniel), Lothane, Zvi, 1934-, Schotte, Jacques, 1928-2007. et Centre culturel international de Cerisy-la-Salle., Schreber revisité, Presses universitaires de Louvain, (ISBN 9061869080, OCLC 41363968, lire en ligne)
  12. (en) « Zvi (Henry) Lothane », dans J. Harold Ellens, The Healing Power of Spirituality: How Faith Helps Humans Thrive, Santa Barbara, Californie, Praeger, coll. « Psychology, religion, and spirituality », , 1033 p. (OCLC 761373528, lire en ligne), p. 275.
  13. « Past Szasz Award Recipients », sur Center for Independent Thought (consulté le 18 avril 2018).
  14. (en) « http://internationalpsychoanalysis.net/wp-content/uploads/2011/09/LothaneSzazAward.pdf ».
  15. a et b (en-US) « Review of Thomas S Szasz: The Man and His Ideas - The Clean Slate Addiction Site », The Clean Slate Addiction Site,‎ (lire en ligne)
  16. a et b (en) « Thomas S. Szasz: One Hundred Years Ahead of His Time », sur Psychology Today (consulté le 18 avril 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]