Henry Ryland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henry Ryland
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Bedford Park, Bedford (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Académie Julian
Heatherley School of Fine Art (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Henry Ryland, né en 1856 et mort le , est un peintre, illustrateur de livres, décorateur et dessinateur britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry Ryland naît en 1856 à Biggleswade dans le Bedfordshire[1],[2].

Il est le fils de John Benjamin et Elizabeth Ryland.

Il étudie à Londres à la South Kensington Art School et à Heatherley's. Il étudie également à Paris avec Jean-Joseph Benjamin-Constant et à l'Académie Julian avec Gustave Boulanger et Lefebvre .

Il expose à la galerie Grosvenor et, à partir de 1890, à la Royal Academy. Il expose également régulièrement à la New Gallery et au Royal Institute of Painters in Water Colours (anciennement la New Society of Painters in Water Colours). Il devient membre à part entière de cette dernière institution.

Illustration dans English Fairy Tales , pour "Henny-Penny" [3]

Les sujets de ce type sont popularisés par Lawrence Alma-Tadema , Albert Moore et JW Godward. Contrairement à Moore, il peint rarement des nus. Ses aquarelles sont largement reproduites sous forme d'estampes.

Ryland conçoit également des vitraux et ses gravures sur bois utilisés dans un certain nombre de magazines, dont le English Illustrated Magazine dans les années 1880 et 1890.

En 1901, il épouse Mabel Louise Mann et a un fils et une fille. En 1911, il vit au 32 Fairfax Road, à Bedford Park , à Londres, selon Who's Who.

Il meurt le [1].

Influences et style[modifier | modifier le code]

Le style de Ryland mêle des thèmes des mouvements néo-classiques et préraphaélites. Ses influences incluent Puvis de Chavanne et Alma-Tadema. Ryland est reconnu comme le peintre néo-classique le plus en vue dans le domaine de l'aquarelle, et il est fréquemment exposé à la Royal Academy[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Ryland, Henry », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  2. (en) « Henry Ryland », sur papillongallery.com.
  3. Joseph Jacobs, contes de fées anglais , transcription "Henny-Penny"
  4. « Henry Ryland RI, 1856-1924: An Overview », www.victorianweb.org (consulté le 11 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]