Henry Pelham (graveur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henry Pelham (homonymie).
Henry Pelham
John Singleton Copley - A Boy with a Flying Squirrel (Henry Pelham) - Google Art Project.jpg
Garçon à l'écureuil (1766) de John Singleton Copley. Le modèle est Henry Pelham.
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Peintre, graveur, graveurVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Henry Pelham, né le à Boston (Treize colonies) et mort en 1806 à Kenmare (Irlande), est un graveur, peintre et cartographe britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gravure du massacre de Boston par Paul Revere d'après Pelham.

Henry Pelham est le fils du graveur, coloriste et instituteur Peter Pelham et le demi-frère de John Singleton Copley. Son père avait émigré à Boston après 1727 mais il décéda deux ans après la naissance de son fils. Il avait épousé Mary Singleton Copley, veuve de Richard Copley et déjà mère d'un fils, John Singleton Copley, qui deviendra peintre.

Une petite échoppe de tabac que sa mère possède permet à la famille de survivre à Boston, sur Lindall Street. Henry devient élève à la Boston Latin School. On pense que son frère lui donna des cours de dessin et de gravure. Il figure sur une toile de Copley intitulée The Boy with a Flying Squirrel, qui fut présentée à Londres en 1766 avec succès. Le jeune Pelham est déjà doué à cette époque pour exécuter de remarquables portraits en miniature qu'il vend.

Il est l'auteur d'une gravure devenue très célèbre, et qui à l'origine s'intitulait The Fruits of Arbitrary Power, or The Bloody Massacre qui reproduit la fusillade du 5 mars 1770 connue sous le nom de massacre de Boston. Le jeune-homme en fit copie à Paul Revere qui s'empressa d'en produire une gravure et de la diffuser dans toute la colonie, mais en ayant oublier de mentionner Pelham[1].

Pelham devient un ardent loyaliste, fidèle à la Couronne britannique : témoin des débuts de la Révolution américaine, auteur de dessins figurant la bataille de Bunker Hill[2], il quitte Boston pour Londres en août 1776 en compagnie d'autres loyalistes. Il est l'auteur d'un plan gravé de Boston publié à Londres en 1777.

Dans la capitale anglaise, il s'installe chez les Copleys, et vit en donnant des cours de dessin et de peinture, de géographie, cartographie et astronomie. En 1777, la Royal Academy lui commande l'exécution d'une suite en société intitulée The Finding of Moses, gravée par William Ward en 1787[3].

En 1778, il expose des émaux et des miniatures peintes. Il épouse Catherine Butler, originaire de Castle Crine, comté de Clare (Irlande). Le couple s'installe en Irlande, mais sa femme meurt et mettant au monde deux jumeaux, Peter et William. Le père retourne vivre avec ses fils à Londres. Il gère avec Copley les biens de leur mère, décédée à Boston le 29 avril 1789.

Quelques mois plus tard, Pelham est nommé gestionnaire des biens irlandais de Lord Lansdowne. Agréé ingénieur civil et cartographe par la Couronne, il exécute de nombreux relevés sur cette région.

En 1806, alors qu'il était à bord d'un bateau sur la rivière Kenmare, supervisant la construction d'une tour Martello, il tombe à l'eau et meurt noyé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tom Gearty, « The Bloody Massacre », sur www.bostonathenaeum.org (consulté le 2 février 2015)
  2. (en) « Letters and Papers of John Singleton Copley and Henry Pelham », in: Mass. Hist. Soc. Colls., vol. LXXI (1914), p. 327.
  3. (en) Bryan's Dictionary of Painters and Engravers, volume IV, 1904, p. 87.

Liens externes[modifier | modifier le code]