Henry Holroyd (3e comte de Sheffield)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Henry Holroyd
Fonctions
Membre du 18e Parlement du Royaume-Uni (d)
East Sussex (en)
-
Membre du 17e Parlement du Royaume-Uni (d)
East Sussex (en)
-
Membre du 16e Parlement du Royaume-Uni (d)
East Sussex (en)
7 -
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Activités
Père
Mère
Harriet Holroyd, Countess of Sheffield (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Henry North Holroyd, 3e comte de Sheffield (), titré vicomte de Pevensey jusqu'en 1876, est un homme politique anglais Conservateur et patron de cricket[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le quartier de Marylebone, à Londres, Sheffield est le deuxième mais l'aîné des fils survivant de George Holroyd (2e comte de Sheffield), et son épouse Lady Harriet, fille de Henry Lascelles (2e comte de Harewood). Il siège en tant que député conservateur pour le Sussex de l'Est de 1857 à 1865. En 1876, il succède à son père dans le comté. Il est mieux connu comme patron de cricket. En 1891, il fait un don de £150 à la New South Wales Cricket Association qui est utilisé pour l'achat d'une plaque instaurant la Sheffield Shield, une compétition de première classe de cricket en Australie.

Lord Sheffield est mort à Beaulieu, France, en , âgé de 77 ans. La rumeur dit qu'il était homosexuel,[2] il est resté célibataire, et à sa mort, le comté s'est éteint. Cependant, il est remplacé dans son titre junior de baron Sheffield, qui pouvait être transmis en lignée féminine, à son cousin germain, Edward Stanley (4e baron Stanley d'Alderley).

Notes[modifier | modifier le code]

  1.  « Holroyd, Henry North », dans SidneyLee, Dictionary of National Biography, 1912 supplement​, vol. 2, London, Smith, Elder & Co,
  2. Frances, Tony:Far Pavilions: History lesson on unique cricket stage, Daily Telegraph, 14 July 2003 [1]

Références[modifier | modifier le code]

  • Kidd, Charles, Williamson, David (éditeurs). La Pairie et le Baronetage de Debrett (édition de 1990). New York: St Martin's Press, 1990
  • MSN Encarta entrée (Archivé ici; consulté le .)
  • De profil, Cricinfo.com; consulté le .

Liens externes[modifier | modifier le code]