Henry Ellis (gouverneur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henry Ellis.
Henry Ellis
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Membre de

Henry Ellis, né en 1721, mort en 1806, était un explorateur, auteur et le second Gouverneur colonial de la Géorgie de 1757 à 1760.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry Ellis est né dans le Comté de Monaghan, en Irlande. Il est éduqué dans l'église protestante de Londres.

Voyage à la « baye de Hudson » [sic], fait en 1746 et 1747

En , il fait partie d'une compagnie pour la découverte du passage du Nord-Ouest. Après l'extinction difficile d'un incendie dans le bateau, il navigue au Groenland, où il échange des marchandises avec les peuples inuit le . Il traverse la ville de Fort Nelson et passe l'été sur la Rivière Hayes. Il renouvelle ses efforts en , sans succès, avant de retourner en Angleterre où il arrive le 14 octobre. Il publie le récit de ses voyages dans un ouvrage nommé « Voyage à la Baye de Hudson, fait en 1746 & 1747, par les Navires le Dobbs Galley & la California, pour la découverte d'un Passage du Nord-Ouëst » et publie en 1750 "Considérations à propos du Passage du Nord-Ouest". Après cela, il entre dans la Royal Society.

De 1750 à 1755, Ellis travaille comme marchand d'esclave, achetant des esclaves en Afrique et les expédiant en Jamaïque.

Le comte d'Halifax, George Montagu-Dunk, Président de la chambre des commerces, nomme Ellis Lieutenant-gouverneur de Géorgie le . Ellis arrive à Savannah (Géorgie), le et le , il est nommé Gouverneur colonial de la Géorgie. Son administration de la colonie a été fortement appréciée. Reconnaissant le danger posé à la colonie par ses voisins hostiles, il établit un traité avec les Creeks. Il publie "la Chaleur du Temps dans la Géorgie" dans les Philosophical Transactions of the Royal Society en 1758. Supportant mal le climat subtropical, il quitte la Géorgie, s'arrêtant à New York afin de demander l'aide militaire pour les colonies du sud.

Il est récompensé en étant nommé lieutenant-gouverneur de Nouvelle-Écosse en 1761 mais il ne s'établit jamais en Nouvelle-Écosse bien qu'il garde ce titre jusqu'en 1763, sa fonction étant réellement assurée par l'avocat Jonathan Belcher.

Après son retour en Angleterre, sa connaissance des affaires américaines le fait appeler à développer le plan pour taxer les colonies. En échange de ce service, il a été récompensé par des fonctions de Sinécure. Il a ensuite résidé en Italie, principalement occupé dans des recherches scientifiques, avant de mourir en 1806.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Voyage made to Hudson's Bay in 1746, by the Dobbs Galley and The California, to discover a Northwest Passage" ("Voyage à la Baie d'Hudson en 1746, par le Dobbs Galley et le California, pour découvrir un Passage du Nord-ouest") - tr. en fr. par Gottfried Sellius, 1749
  • "Considerations relating to the Northwest Passage" ("Considérations à propos du Passage du Nord-Ouest") - 1750.

Traductions des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Henry Ellis (trad. Gottfried Sellius), Voyage à la baye de Hudson, fait en 1746 & 1747, par les navires le Dobbs-Galley & la California, pour la découverte d'un passage au Nord-ouëst : avec une description éxacte de la côte, un abrégé de l'histoire naturelle du pays, & un exposé net des faits & des argumens, qui servent à prouver la probabilité de trouver dans la suite ce passage : précédé d'un détail historique des tentatives qui ont été faites jusqu'ici pour trouver par cette route un passage aux Indes Orientales / par Henri Ellis ; traduit de l'anglois, & augmenté de quelques remarques. [« A voyage to Hudson's-Bay by the "Dobbs Galley" and "California" in the years 1746 and 1747 for discovering a North West Passage : with an accurate survey of the country together with a fair view of the facts and arguments from which the future finding of such a passage is rendered probable »], Leiden, Pays-Bas, : De l'impr. d'Elie Luzac, fils, (lire en ligne [PDF])

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]