Henry Cording

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Salvador en 1970.

Henry Cording est le pseudonyme utilisé en 1956 par le chanteur et compositeur français Henri Salvador lors de l'enregistrement de titres à connotations rock 'n' roll, attribuées à l'ensemble musical Henry Cording and his Original Rock and Roll Boys.

Le choix du nom Cording par Salvador est un jeu de mot avec le mot anglais recording, qui signifie « enregistrement » (d'un disque).

Henri Salvador fut avec ce disque l'un des premiers interprète de rock 'n' roll en France. Les chansons écrites par Boris Vian (alias Vernon Sinclair), sont mises en musique, (sous le pseudonyme de Mig Bike, anagramme de Big Mike, surnom qui lui fut donné lors de sa tournée aux États-Unis), par Michel Legrand.

Le compositeur signe trois des quatre morceaux enregistrés : Rock and roll-mops, Dis moi qu'tu m'aimes rock, Va t'faire cuire un œuf, man. Henri Salvador compose, lui, Rock hoquet.

Précurseurs malgré eux de l'avènement du rock dans l'Hexagone, les protagonistes ne croyaient nullement en l'avenir de ce style musical : ces chansons humoristiques, attribuées à Henry Cording and his original Rock and Roll Boys, ne sont en fait que des parodies de rock 'n' roll, Boris Vian y voyant quant à lui l'occasion d'une sorte de gymnastique littéraire qui lui permet de parsemer les paroles des chansons de jeux de mots savants[1].

La première édition du disque, sortie en juillet 1956, est un canular[2] qui ne fait aucune mention de la véritable identité d'« Henry Cording ». En octobre 1956, une deuxième édition du disque révèle la supercherie en créditant sur la pochette « Henri Salvador alias Henry Cording »[1].

Le Rock hoquet fut repris par le groupe Au Bonheur des Dames en 1973, ainsi que par Sue et les Salamandres en 1993.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]