Henry Cecil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henry Cecil
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Entraîneur de chevaux, scénaristeVoir et modifier les données sur Wikidata

Sir Henry Cecil (né le à Aberdeen et mort le [1] à Cambridge) est un entraîneur britannique de chevaux de courses, spécialisé dans les courses de plat.

Il est fait Chevalier à l'occasion de la Queen's Birthday honours list le 11 juin 2011, pour services rendus au sport hippique[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Assistant de son beau-père, Sir Cecil Boyd-Rochfort entre 1964 et 1968, il s'installe ensuite à son compte et bâtit un des plus beaux palmarès des courses anglaises. Tête de liste des entraîneurs à 10 reprises, il remporte une trentaine de courses classiques et détient le titre d'entraîneur le plus titré du meeting de Royal Ascot jusqu'en 2018. Il est notamment l'entraîneur de Frankel, l'un des plus grands champions de l'histoire. Il a reçu le Daily Telegraph Award of Merit en 2005.

Après son décès, c'est son épouse Lady Cecil qui reprend les rênes de son écurie, avant de se retirer en 2015[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau du Royaume-Uni Grande-Bretagne

  • Derby d'Epsom – (4) – Slip Anchor (1985), Reference Point (1987), Commander in Chief (1993), Oath (1999)
  • Oaks – (8) – Oh So Sharp (1985), Diminuendo (1988), Snow Bride (1989), Lady Carla (1996), Reams of Verse (1997), Ramruma (1999), Love Divine (2000), Light Shift (2007)
  • 2000 Guinées – (2) – Bolkonski (1975), Wollow (1976), Frankel (2011)
  • 1000 Guinées – (6) – One in a Million (1979), Fairy Footsteps (1981), Oh So Sharp (1985), Bosra Sham (1996), Sleepytime (1997), Wince (1999)
  • King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes – (3) – Reference Point (1987), Belmez (1990), King's Theatre (1994)
  • Ascot Gold Cup – (5) – Le Moss (1979, 1980), Ardross (1981, 1982), Paean (1987)
  • Champion Stakes – (5) – Indian Skimmer (1988), Bosra Sham (1996), Twice Over (2009, 2010), Frankel (2012)
  • Coronation Cup – (5) – Saddlers' Hall (1992), Opera House (1993), Singspiel (1997), Daliapour (2000), Ask (2009)
  • Coronation Stakes – (5) – Roussalka (1975), One in a Million (1979), Chalon (1982), Chimes of Freedom (1990), Kissing Cousin (1994)
  • Dewhurst Stakes – (3) – Wollow (1975), Diesis (1982), Frankel (2010)
  • Eclipse Stakes – (4) – Wolver Hollow (1969), Wollow (1976), Gunner B (1978), Twice Over (2010)
  • Falmouth Stakes – (3) – Chalon (1982), Chimes of Freedom (1990), Timepiece (2011)
  • Fillies' Mile – (6) – Formulate (1978), Oh So Sharp (1984), Diminuendo (1987), Tessla (1988), Bosra Sham (1995), Reams of Verse (1996)
  • International Stakes – (4) – Wollow (1976), Royal Anthem (1999), Twice Over (2011), Frankel (2012)
  • Lockinge Stakes – (3) – Belmont Bay (1981), Prismatic (1985), Frankel (2012)
  • Nassau Stakes – (8) – Roussalka (1975, 1976), Connaught Bridge (1979), Nom de Plume (1987), Lyphard's Delta (1993), Midday (2009, 2010, 2011)
  • Prince of Wales's Stakes – (5) – Lucky Wednesday (1977), Gunner B (1978), Perpendicular (1992), Placerville (1993), Bosra Sham (1997)
  • Queen Anne Stakes – (5) – Belmont Bay (1981), Mr Flurocarbon (1982), Valiyar (1983), Trojan Fen (1984), Frankel (2012)
  • Queen Elizabeth II Stakes – (2) – Kris (1979), Frankel (2011)
  • Racing Post Trophy – (10) – Approval (1969), Take Your Place (1975), Hello Gorgeous (1979), Dunbeath (1982), Lanfranco (1984), Reference Point (1986), Be My Chief (1989), Peter Davies (1990), Armiger (1992), King's Theatre (1993)
  • St. James's Palace Stakes – (5) – Bolkonski (1975), Kris (1979), Shavian (1990), Dr Fong (1998), Frankel (2011)
  • St. Leger Stakes – (4) – Light Cavalry (1980), Oh So Sharp (1985), Reference Point (1987), Michelozzo (1989)
  • Sun Chariot Stakes – (2) – Home on the Range (1981), Indian Skimmer (1988)
  • Sussex Stakes – (7) – Bolkonski (1975), Wollow (1976), Kris (1979), Distant View (1994), Ali-Royal (1997), Frankel (2011, 2012)
  • Yorkshire Oaks – (5) – Connaught Bridge (1979), Diminuendo (1988), Catchascatchcan (1998), Ramruma (1999), Midday (2010)

Drapeau de l'Irlande Irlande


Drapeau de la France France


Drapeau des États-Unis États-Unis


Drapeau du Canada Canada


Drapeau de l'Italie Italie

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.paris-turf.com/pid59-cid213611-sir-henry-cecil-le-legendaire-entraineur-anglais-s-en-est-alle.html
  2. (en) Birthday honours list 2011, sur le site de la BBC (p. 1) [PDF]
  3. (en-GB) Greg Wood, « Lady Cecil to retire at end of Flat season in November », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 9 avril 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]