Henry Caro-Delvaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henry Caro-Delvaille
Henry Caro-Delvaille par Nadar.jpg
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière juif de Bayonne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Henri Delvaille
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Lieu de travail
Mouvement

Henry Caro-Delvaille, né Henri Delvaille à Bayonne (Basses-Pyrénées) le et mort à Sceaux (Hauts-de-Seine) le , est un peintre et décorateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié de 1895 à 1897 à l'école des beaux-arts de Bayonne, Henry Caro-Delvaille est l'élève de Léon Bonnat à l'école de beaux-arts de Paris. Il expose pour la première fois au salon de la Société des artistes français à Paris en 1899. Il y remporte une médaille de troisième classe en 1901 pour son tableau intitulé La manucure[1]. Membre de la Société nationale des beaux-arts à partir de 1903, il en devient secrétaire en 1904. En 1905, il remporte la grande médaille d'or de l'Exposition internationale de Munich. La même année, son ami Edmond Rostand lui confie la décoration de sa villa de Cambo. Il se fait alors connaître comme portraitiste et bénéficie de très nombreuses commandes. Il est nommé chevalier de la légion d'honneur en 1910[réf. nécessaire].

Les présents de la terre, décoration pour la maison du docteur Semprun à Buenos-Aires (1912)

À partir de 1917, il voyage aux États-Unis où il s'installe jusqu'en 1925. Il y réalise de nombreux portraits, des nus, des paysages et des panneaux décoratifs. Il a pour beaux -frères les peintres Gabriel Roby et Raymond Lévi (il a ainsi pour neveu, le futur académicien Claude Levi-Strauss).

Il est inhumé au cimetière israélite de Bayonne.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Phidias ou Le Génie Grec, Alcan, 1922

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord, Les presses de l'Université Laval, 1992 (ISBN 2-7637-7235-8)
  • Christine Gouzi, Henry Caro-Delvaille (1876-1928), peintre de la Belle Epoque, de Paris à New York, Dijon, éditions Faton, 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 241