Henry Cabot Lodge, Jr.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henry Cabot Lodge
Image dans Infobox.
Henry Cabot Lodge, Jr.
Fonctions
Ambassadeur des États-Unis au Vatican (en)
-
Ambassadeur en Allemagne (d)
-
Ambassadeur itinérant
-
Ambassadeur des État-Unis au Viêt Nam (en)
-
Ambassadeur des États-Unis aux Nations unies
-
Warren Austin (en)
James Jeremiah Wadsworth (en)
Sénateur
82e Congrès des États-Unis (en)
Massachusetts Class 1 senate seat (d)
-
Sénateur
81e Congrès des États-Unis (en)
Massachusetts Class 1 senate seat (d)
-
Sénateur
80e Congrès des États-Unis (en)
Massachusetts Class 1 senate seat (d)
-
Sénateur
78e Congrès des États-Unis (en)
Massachusetts Class 2 senate seat (d)
-
Sénateur
77e Congrès des États-Unis (en)
Massachusetts Class 2 senate seat (d)
-
Sénateur
76e Congrès des États-Unis (en)
Massachusetts Class 2 senate seat (d)
-
Sénateur
75e Congrès des États-Unis (en)
Massachusetts Class 2 senate seat (d)
-
Marcus A. Coolidge (en)
Député à la Chambre des représentants du Massachusetts
-
Responsable
Député à la Chambre des représentants du Massachusetts
1935-1936 Massachusetts legislature (en)
Député à la Chambre des représentants du Massachusetts
1933-1934 Massachusetts legislature (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
BeverlyVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Henry Cabot Lodge, Jr.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Activités
Père
George Cabot Lodge (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Mathilda Elizabeth Frelinghuysen Davis (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfant
George C. Lodge (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions

Henry Cabot Lodge Jr., né le à Nahant et mort le à Beverly, est un diplomate et homme politique américain. Il fut ambassadeur des États-Unis aux Nations unies, sénateur républicain représentant le Massachusetts, et, en 1960, candidat à la vice-présidence des États-Unis, colistier de Richard Nixon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry Cabot Lodge Jr. est le petit-fils d'Henry Cabot Lodge (homme politique) et le frère de John Davis Lodge (acteur comme John Lodge, puis homme politique).

Henry Cabot Lodge Jr. commence sa carrière politique en 1936, en étant élu sénateur du Massachusetts au Congrès des États-Unis.

En 1944, il rejoint l'armée américaine et atteint le grade de lieutenant-colonel.

En 1946, il est réélu au sénat.

En 1952, il tente de se faire réélire. Parti favori, il est néanmoins battu par un jeune congressiste démocrate, John F. Kennedy.

En 1953, il est nommé ambassadeur des États-Unis aux Nations unies par le président Dwight D. Eisenhower. Il s’emploie notamment à justifier le blocus naval imposé par les États-Unis au Guatemala, dont la politique du président progressiste Jacobo Árbenz Guzmán gênait les intérets[1].

En 1960, Richard Nixon le choisit pour colistier lors de l'élection présidentielle. Avec 49,55 % des suffrages et 26 États remportés, ils sont battus d'extrême justesse par le ticket démocrate mené par John F. Kennedy qui recueille 49,72 % des voix et remporte 23 États. Aujourd'hui encore, on ne sait pas dans quelle mesure la mafia a aidé à l'élection de Kennedy notamment dans les États de l'Illinois, à Chicago et à New York[réf. nécessaire].

De 1963 à 1964, Cabot Lodge est ambassadeur au Sud Viêt Nam ; convaincu peu après son arrivée de la chute prochaine du président Ngô Đình Diệm, il s'abstient de s'opposer au putsch organisé contre ce dernier par un groupe de généraux à la fin 1963, et semble même avoir porté quelque assistance aux conspirateurs[2].

En 1964, lors des primaires républicaines dans le New Hampshire, il créait la surprise en battant les favoris Barry Goldwater et Nelson Rockefeller mais abandonne ensuite la course présidentielle.

En 1965, Lyndon Johnson le renomme ambassadeur des États-Unis au Vietnam du sud.

En 1968, il est ambassadeur des États-Unis en Allemagne de l'Ouest.

De 1970 à 1977, il est l'envoyé spécial du président au Vatican.

Henry Cabot Lodge, Jr. est mort le et enterré au cimetière de Mount Auburn à Cambridge dans le Massachusetts[3](p1461). Sa veuve est décédée en 1992.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edmond de Clermont, « Le renversement de la démocratie de Jacobo Arbenz au Guatemala », sur Le Monde diplomatique,
  2. Stanley Karnow, Vietnam: A History, Penguin Books, 1997, page 311
  3. (en) Koed, Biographical directory of the United States Congress, 1774-2005 : the Continental Congress, September 5, 1774, to October 21, 1788, and the Congress of the United States, from the First through the One Hundred Eighth Congresses, March 4, 1789, to January 3, 2005, inclusive., United States. Congress. Joint Committee on Printing., , 2218 p. (ISBN 978-0-16-073176-1, OCLC 63049058, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]