Henry Blackstone Banning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henry Blackstone Banning
Henry Blackstone Banning

Naissance
Bannings Mills, État de l'Ohio
Décès (à 45 ans)
Cincinnati, État de l'Ohio
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army colonel rank insignia.png Colonel
Union Army major general rank insignia.svg Major général
Années de service 1861-1865
Commandement 87th Ohio Infantry
121st Ohio Infantry
Conflits Guerre de Sécession
Famille Ida Kirby (épouse)
Byron Kirhy (beau-frère)

Henry Blackstone Banning ( - ) est un avocat et un représentant des États-Unis de l'Ohio pendant trois mandats, ainsi qu'un officier d'infanterie l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Né à Bannings Mill, en Ohio (en), Banning suit sa scolarité dans le district scolaire de Clinton, au lycée de Mount Vernon (en), et à l'université de Kenyon (en), à Gambier, Ohio (en), où il reste une courte période avant de retourner à Mount Vernon pour étudier le droit dans le bureau de Hosmer, Curtis & Devin[1]. Il est admis au barreau (en) en 1857 et commence à pratiquer le droit à Mount Vernon, Ohio.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Au déclenchement de la guerre de Sécession, il s'engage en avril 1861 dans l'armée de l'Union en tant que simple soldat. Il est nommé capitaine dans la compagnie B du 4th Ohio Infantry (en), le . Il sert en tant que colonel du 87th Ohio Infantry (en) (un régiment de trois mois), du au .

Banning quitte le service actif honorablement le . Il se ré-engage et est nommé lieutenant colonel du 125th Ohio Infantry (en) le . Il est transféré au 121st Ohio Infantry le , étant promu colonel de ce régiment le . Il prend part aux batailles de Rich Mountain, Romney, Blue Gap, Winchester, Cross Keys, Chickamauga, Buzzard's Roost, Resaca, Rome, Kennesaw Mountain, Dallas, Peachtree Creek, Jonesboro, et Nashville.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Il démissionne de l'armée le , pour retourner chez lui en Ohio[2]. Le , le président Andrew Johnson nomme Banning pour l'obtention du brevet de brigadier général des volontaires, avec une date de prise de rang au , et le Sénat des États-Unis confirme la nomination, le [3]. Le , le président Andrew Johnson nomme Banning pour l'obtention du brevet de major général des volontaires, avec une date de prise de rang du , et le Sénat des États-Unis confirme la nomination le [4].

Banning sert comme membre de la chambre des Représentants de 1866 à 1867. Il part pour Cincinnati, en 1869, et reprend la pratique du droit. Il est élu en tant que républicain libéral lors du quarante-troisième Congrès (en) et en tant que démocrate pendant les quarante-quatrième Congrès (en) et quarante-cinquième Congrès (en), servant du jusqu'au . Il sert en tant que président de la commission des affaires militaires lors des quarante-quatrième et quarante-cinquième Congrès.

Il est candidat malheureux pour une réélection en 1878, pour le quarante-sixième (en) Congrès, et à l'élection de 1880, au quarante-septième (en) Congrès. Il retourne ensuite à sa pratique juridique à Cincinnati.

Henry Banning meurt à Cincinnati le . Il est inhumé dans le cimetière de Spring Grove (en). Il est enterré non loin de son beau-frère, ancien général de la guerre de Sécession Byron Kirby.

Mémoire[modifier | modifier le code]

Le camp 207, en Ohio, des fils des vétérans de l'Union, est fondé en 1903 et est nommé en honneur et hommage du général Banning. Il est toujours actif à Mount Vernon, Ohio.

Banning a été inscrit sur le panthéon des vétérans de l'Ohio en novembre 2004 par le gouverneur de l'Ohio Bob Taft. Le panthéon reconnaît les Buckeyes qui continuent à contribuer à leur communauté, leur État et la nation après leur service militaire.

En 1868, il épouse Ida Kirby de Cincinnati, et a quatre enfants[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Reid 1895 : 829
  2. Eicher, John H., and David J. Eicher, Civil War High Commands.
  3. Eicher, 2001, p. 739.
  4. Eicher, 2001, p. 710.
  5. Knox County 1902 : 171

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Cet article contient du texte publié dans le Biographical Directory of the United States Congress, dont le contenu se trouve dans le domaine public.