Henry Baudin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baudin.
Henry Baudin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Henry Baudin, né à Genève le , et mort dans cette même ville le , est un architecte suisse connu notamment pour ses publications.

Notes biographiques[modifier | modifier le code]

Henry Baudin fait un apprentissage chez l’architecte genevois Louis Sautter, puis étudie à l’Ecole des Beaux-Arts de Genève, avant d’effectuer des stages pratiques dans des bureaux d’architectes genevois comme Johannes Grosset et Ami Golay, John Camoletti ou encore Marc Camoletti[1]. Baudin construit des habitations privées, notamment à Chêne-Bougeries, sur le plateau de l’Ermitage. On lui doit en outre le collège de Nyon (1904) ou encore le théâtre du Boulevard des Philosophes, soit la Comédie de Genève (1911-1913)[2]. Selon le type de projet, il met en œuvre un Heimatstil d’inspiration plutôt vernaculaire ou alors internationale, s’inspire du Cottage anglais, ou se réfère à des modèles néoclassiques[3].

Connu pour ses publications sur l’hygiénisme, les bâtiments scolaires et le logement à coût modéré, il était présent dans de nombreux jurys. Membre de la Société suisse des ingénieurs et des architectes (1903-1923), il a été chargé en 1919, par l’Ecole des Beaux-Arts de Genève, de développer un cours d’introduction pour les dessinateurs architectes[3].

On lui doit de nombreuses publications, dont :

  • Les préludes (poèmes), Genève 1897.
  • La maison familiale à bon marché, Genève 1904.
  • Le rôle social de l’hygiène, Genève 1905.
  • L’enseigne et l’affiche, Genève 1905.
  • Les constructions scolaires en Suisse : écoles enfantines, primaires, secondaires, salles de gymnastique, mobilier, hygiène, décoration, etc., Genève 1907.
  • Villas et maisons de campagne en Suisse, Genève-Paris 1909.
  • Les nouvelles constructions scolaires en Suisse, Genève-Paris 1917.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Rucki, Dorothee Huber (ed.), Architektenlexikon der Schweiz 19./20. Jahrhundert, Birkhäuser Verlag, (ISBN 3-7643-5261-2), p. 39.
  • Christine Amsler, « La Comédie de Genève : une réalisation de l’Union pour l’Art social ? », dans Paul Bissegger, Monique Fontannaz, Des pierres et des hommes. Matériaux pour une histoire de l’art monumental régional, Lausanne, Bibliothèque historiques vaudoise 109, (ISBN 2-88454-109-8), p. 577-592.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article Henry Baudin dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. Christine Amsler, « La Comédie de Genève : une réalisation de l’Union pour l’Art social ? », dans Paul Bissegger, Monique Fontannaz, Des pierres et des hommes. Matériaux pour une histoire de l’art monumental régional, Lausanne, Bibliothèque historiques vaudoise 109, (ISBN 2-88454-109-8), p. 577-592
  3. a et b Isabelle Rucki, Dorothee Huber (ed.), Architektenlexikon der Schweiz 19./20. Jahrhundert, Birkhäuser Verlag, (ISBN 3-7643-5261-2), p. 39.

Liens externes[modifier | modifier le code]