Henry-Jacques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le réalisateur et scénariste, voir Henry Jacques (réalisateur).
Henry-Jacques
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Nationalité
Activité

Henry-Jacques, pseudonyme littéraire d'Henri Edmond Jacques, écrivain, homme de lettres, poète et prosateur, marin, journaliste et musicologue français[1], né à Nantes le et mort à 87 ans à Paris le [2].

Vies et œuvre d'Henry-Jacques[modifier | modifier le code]

Henry-Jacques commence sa vie professionnelle dans le journalisme. Dès 1909, il travaille à Paris Journal, puis à L'Ère nouvelle. En 1914, alors qu'il est âgé de vingt-huit ans, il est mobilisé et participe à la Première Guerre mondiale. Son expérience pendant le conflit, qui le marque profondément et durablement, est l'objet de deux grands recueils poétiques, La Symphonie Héroïque d'abord, et Puis ils moururent", dans lequel il se fait le porte-parole d'une génération broyée au combat.

De retour à la vie civile, son grand amour pour la musique le pousse à fonder et diriger les revues La Joie musicale et Disques. Breton, marin et grand voyageur, il fait plusieurs fois le tour du monde et passe deux fois le Cap Horn. Il voit alors la rude vie des Cap-Horniers et retranscrit " les heures de bonheur et d'angoisse de ces marins d'un autre temps dans des textes, romans et poèmes, d'une très grande force " et d'une très grande vigueur :

Henry-Jacques meurt à Paris le 11 avril 1973, à l'âge de 87 ans[3].

L'œuvre du poète, soldat puis marin, témoigne de l'itinéraire de l'homme. Elle rythme l'action, ou la retranscrit. Henry-Jacques est cité dans les publications de la Société des poètes français, fondée par Émile Blémont. Le groupe de musique Cap Horn a fait l'album de chants de mer et de marins Le voyage d'Henry-Jacques en son honneur. Le disqu « est la concrétisation de trois années de travail sur la mise en musique de ses poèmes et sur des shanties dont les paroles sont également écrites et adaptées par Henry-Jacques. »

Quelques chansons de Henry-Jacques

- L'Harmonica

L'œuvre d'Henry-Jacques est, à notre connaissance, introuvable en ligne à l'heure actuelle, y compris sur Gallica. Il est également très difficile de se procurer ses recueils de poèmes et ses romans en librairie ou en bibliothèque.

La Symphonie Héroïque[modifier | modifier le code]

Henry-Jacques est surtout connu pour son recueil La Symphonie Héroïque, qui traite, sur un mode narratif, hyper réaliste, dramatique et halluciné, de la vie au front pendant la Première Guerre mondiale. Cet ouvrage, construit sur le mode classique de la symphonie, alterne une multitude de pièces lyriques, et constitue probablement, dans son ensemble, l'un des plus grands poèmes épiques sur et contre la guerre. La profusion de détails morbides, les obus, les boyaux, les mains qui flambent, et les cris terrifiants [qui] rissolent dans sa gorge, nous amènent au plus près du soldat, faisant du lecteur un témoin direct des atrocités vécues par la génération sacrifiée de 14-18. Henry-jacques nous rend témoins, à travers une écriture directe, d'une extrême lucidité et d'une extrême sensibilité, de son vécu. Il grave la souffrance humaine et animale et l'absurdité des combats dans le marbre, et dénonce tous discours absurdes glorifiant la guerre en les opposant aux faits les plus crus :

Vous qui dites : « Mourir, c'est le sort le plus beau »
Et qui, sans le connaître exaltez le tombeau,
Venez voir de plus près, dans ses affres fidèle,
Cette mort du soldat qui vous semble si belle.
   
                              (Poème Les Martyrs, extrait.)

D'un point de vue formel, le style et la versification sont impeccables. Le vocabulaire alterne, avec une justesse étonnante, champs lexicaux spécifiques, propres aux combats, argot de poilus, et langage soutenu. L'auteur immole la guerre au bûcher de l'art en faisant feu de tout bois, dans une fresque proprement dantesque. D'aucuns reprochent à Henry-Jacques ses longueurs et ses « extrêmes abondances »[4]. Sans doute font-elles écho à une guerre qui n'en finissait pas de broyer et écraser une jeunesse appelée à mourir pour rien. Sans doute en sont-elles le reflet long, terrifiant et parfois essoufflant, mais toujours prenant. Le dégoût, la lassitude, l'ennui, l'horreur : rien n'est épargné au lecteur. Le texte est construit comme la guerre elle-même. L'auteur fait alterner mouvements rapides et chaotiques au début du poème, la marche funèbre, l'ombre de la mort qui arrive soudain et reste planant au-dessus du soldat qui rêve, qui doute ou désire, les cycles aboutissant à la paix, péniblement acquise, et pénible elle-même par ses déceptions.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Modes et Manières d'aujourd'hui - 1914-1919. Revue. Georges Lepape. Contient 12 poèmes de Henry-Jacques, accompagnés de 12 compositions couleurs de Georges Lepape, un des 271 ex. (n°122) sur grand papier du Japon (Manufactures de Shizuoka), tirage total de 300 exemplaires[1].
  • La Symphonie Héroïque. Poèmes. Paris, Aux Éditions de Belles-Lettres, 1921, 316 p. (Prix de La Renaissance 1922[5]). Ce recueil poétique a été réédité en 2015 et en 2017 par l'éditeur L'Harmattan (Paris) .
  • Puis ils moururent. Poèmes. Paris, aux éditions Le Cerf Volant, 1972, 125 pages (in 8 broché).
  • Peau de souris. Paris, éditions Paris Girard, 1926. (In-4 Broché).
  • Les Noyés, roman. Les Noyés. L'Enchainée, Éditions du Monde Illustré, 1909 (in 12 br. de 278 pp.), 1909, Paris.
  • L'Argonaute, journal de guerre.
  • François Erkel, musicien hongrois.
  • Nous... de la guerre, poèmes, Paris, éditions Fasquelle, Prix Pierre-Corrard, 1920.
  • La Vallée de la Lune, roman, éditions Fasquelle.
  • Sous le signe du rossignol (conte), illustration de Kay Nielsen, Paris, Édition d'art H. Piazza, 1923.
  • Jean-François de Nantes, bois en couleurs d'Antral, Paris, Marcel Seheur, 1928, 231 p.
  • Cap Horn. Poèmes et proses autobiographique. Paru à la Librairie des Champs-Élysées, 1935. (Le récit en prose est rythmé par des chants.)
  • Cap Horn. Éditions Aux Portes du Large, Paris, 1947 (broché in-octavo, dos crème, non coupé - long papier, 276 pages).
  • Le Voyageur de Nuit, illustrations de Yun Gee, peintre chinois. A Paris Les Éditions du Monde Moderne, 1930.
  • Les vaisseaux fantômes, aventures et légendes de la mer. Editions du masque, 1933
  • La Route du sel, roman. Éditions Liège / Paris, Maréchal, 1944 (1 volume In-1).
  • La Normandie En Flammes, journal de guerre de Gérard Leroux capitaine au régiment de la Chaudière. Normands et Canadiens dans la bataille de 1944, Éditions Charles Corlet (grand in 8° broché Couverture Éditeur Condé-sur-Noireau), 1984, puis 1990.
  • Les noyés. L'enchaînée / Henry-Jacques, 1909. - Poèmes de la mer : [anthologie] / Robert de La Croix, 1992. - Introduction à la discophilie / J.-M. Gilbert et Henry Jacques, 1946.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Drunken Sailor (shanty irlandais, adapté en français par Henry-Jacques)
  • Le Voyage d'Henry-Jacques, par le groupe Cap Horn, 12 pistes, Ed. Buissonnières

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b livre-rare-book.com
  2. Chapitre.com
  3. Éditions-buissonnières.fr
  4. homepage.mac.com
  5. Bernard Baritaud, Pierre Mac Orlan : sa vie, son temps, Librairie Droz, , 431 p. (ISBN 9782600036931, lire en ligne), p.168 et note 32.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]