Henrik August Angell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Angell.
Henrik August Angell
Oberst Angell I.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
Nationalité
Activité

Henrik Angell (1862-1922) est un colonel de l’armée norvégienne, appelé "Bayard norvégien" qui s’engage comme lieutenant à la Légion étrangère française à l’âge de 57 ans (en 1918) pour servir pendant la Première Guerre mondiale.

Il est né à Lyster, sur le bord de l'admirable fjord de Son, dans la région sud-ouest de la Norvège.

Il y a à Trondjmen une fondation charitable qui porte le nom de ses ancêtres mais surtout à une famille militaire.

Après son grand père et son père, il se résolut à entrer dans l'armée, et, tout de suite, il s'y trouva merveilleusement à sa place. Lieutenant en 1884

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il sert au camp de la Valbonne, passe à Saint-Cyr puis au camp de Châlons et combat à Fort de Vaux et en Champagne avant de rejoindre la Mourmanie d’où il rentre avec les membres inférieurs gelés, ce qui nécessite une amputation.

« En devenant lieutenant français, j’estime être monté en grade...» disait-il.
Après la guerre, il écrit « Pour le droit et pour l’honneur ».

Il décède en janvier 1922.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Criminels, Contes de Garde-Frontières (1906)
  • Skieurs norvégiens (1908)
  • Vikings de Bygdo (1908)
  • Braves Enfants

Notes et Références[modifier | modifier le code]

Braves Enfants (Dix-Huit Récits véridiques). J. DE CIGORD, Editeur, 15, rue Cassette, PARIS[1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. J. DE CIGORD, Braves Enfants (Dix-Huit Récits véridiques)., PARIS, Editeur, 15, rue Cassette