Henri de Cumberland et Strathearn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri, Duc de Cumberland et de Strathearn (Henri Frederick[1]; ) est le sixième enfant et le quatrième fils de Frédéric de Galles et Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg, il est également le frère cadet de Georges III. En 1771, son mariage à une roturière contre l'avis du roi, poussa à l'adoption de la loi sur le mariage royal de 1772 .

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Le Prince Henri, à 9 ans, par Liotard

Le prince Henri de Galles est né le 7 novembre 1745 à Leicester Square, ses parents sont Frédéric de Galles (fils de Georges II et de Caroline d'Ansbach) et Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg. Il a été baptisé à Leicester House vingt-trois jours plus tard[2].

Le duché royal[modifier | modifier le code]

Portrait équestre par David Morier vers 1765

Le 22 octobre 1766[3], juste avant son vingt et unième anniversaire, le prince a été fait Duc de Cumberland

Les allégations[modifier | modifier le code]

Le 4 mars 1767, le duc de Cumberland aurait épousé Olive Wilmot (plus tard Mme Payne), une roturière, au cours d'une cérémonie secrète. Ils auraient eu un enfant, Olivia Wilmot (1772-1834), bien que la paternité du duc ne fut jamais prouvée, et qu'Olivia Wilmot ait été accusée de falsification de preuves. John Thomas Serres (1759-1825), un peintre paysagiste et romancier, a épousé Olivia Wilmot; plus tard, de façon controversée, elle prit le titre de "Princesse Olivia de Cumberland".

En 1769, le Duc de Cumberland a été poursuivi par Richard Grosvenor pour "conversation criminelle" (c'est-à-dire d'adultère) après que le Duc et Lady Grosvenor aient été découverts en flagrant délit[4]. Lord Grosvenor a obtenu des dommages-intérêts de 10 000 livres sterling, qui, additionnés aux frais s'élèvent à un total de 13 000 livres (soit l'équivalent de 1,630,000 livres sterling en 2015).

La Royal Navy[modifier | modifier le code]

En 1768, à l'âge de 22 ans, le Duc s'engagea dans la Marine Royale comme aspirant de marine et fut envoyé en Corse à bord du HMS Vénus. Il rembarqua en septembre, lorsque le navire fut rappelé suite à l'invasion française de la République corse. Il fut promu contre-Amiral , l'année suivante, et Vice-Amiral en 1770[5].

Mariage[modifier | modifier le code]

Anne
Duchesse de Cumberland

1773-1777
par Thomas Gainsborough
Royal Collection

Le mariage du duc avec une roturière, la veuve Anne de Horton (ou Houghton) (1743-1808), le 2 octobre 1771 a provoqué une querelle avec le roi, et a été le catalyseur de la Loi sur le mariage royal 1772, qui interdit à tout descendant de Georges II de se marier sans l'autorisation du monarque. Aucun enfant ne naquit de cette union. 

Le mariage entre Anne de Horton et le duc de Cumberland a été décrit comme une “conquête à Brighthelmstone” (Brighton) par Madame Horton, qui, selon Horace Walpole , « avait lanterné avec son amour durant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'elle l'eut  déterminé à des desseins plus sérieux qu'elle ne l'avait prévu. »[6] Anne est généralement considérée comme l'une des plus belles femmes de son temps, Thomas Gainsborough la peignit à plusieurs reprises.

Fin de vie[modifier | modifier le code]

En 1775, le duc fonda le Cumberland Fleet, qui deviendra plus tard le Royal Thames Yacht Club. Il a été promu amiral en 1778, bien qu'il lui était interdit d'assumer un commandement[5]. Le duc a également joué un rôle dans le développement de Brighton, une station balnéaire populaire. Il l'a visitée pour la première fois en 1771, et en 1783 il y rendit visite à son neveu, le prince de Galles.

Le duc de Cumberland est mort à Londres le 18 septembre 1790. Sa veuve mourut en 1808.

Titres, honneurs et armoiries[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

  • 7 novembre 1745 – 22 octobre 1766: Son Altesse Royale Le Prince Henri
  • 22 octobre 1766 – 18 septembre 1790: Son Altesse Royale Le Duc de Cumberland et de Strathearn

Le titre complet du prince, fut ainsi énoncé par le roi d'armes principal de la Jarretière lors de ses funérailles : "Le très grand, le très puissant et le très illustre Prince Henri Frederick, Duc de Cumberland et de Strathearn, Comte de Dublin, Chevalier du très noble Ordre de la Jarretière"[7].

Armoiries[modifier | modifier le code]

On accorda à Henri le droit d'utiliser les armoiries du royaume, distinguées par un lambel d'argent de cinq pendants, le centre portant une croix de gueules, les autres extrémités portant chacune une fleur de lys d'azur[8].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. He is called simply "(His Royal Highness) Prince Henry" in the London Gazette 8 September 1761; 25 May; 28 December 1765; 14 December 1771
  2. Yvonne's Royalty Home Page: Royal Christenings
  3. Yvonne's Royalty: Peerage
  4. (en) Stella Tillyard, A Royal Affair: George III and His Troublesome Siblings, Random House, =2010 (ISBN 1-4090-1769-9), =169–175
  5. a et b The Oxford Dictionary of National Biography
  6. Modèle:Couvrage
  7. (en) [PDF] The London Gazette: no 13241, p. 598, 2 octobre 1790.
  8. Marks of Cadency in the British Royal Family

Liens externes[modifier | modifier le code]