Henri de Briqueville de La Luzerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri de Briqueville de La Luzerne
Image illustrative de l’article Henri de Briqueville de La Luzerne
Portrait de Mgr de Bricqueville
Cathédrale Saint-Étienne de Cahors
Biographie
Naissance vers 1658
Isigny
Décès
Cahors
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Cahors
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Chantemerle
Aumônier de la Dauphine
Abbé de la Garde-Dieu
Fonction laïque
Conseiller du Roi
Président des États Généraux du Quercy
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Henri de Briqueville de La Luzerne, premier baron du Quercy, comte de Cahors, né vers 1658, il est baptisé le et mort le à Cahors, est un homme d'Église français des XVIIe et XVIIIe siècles. Il est évêque de Cahors pendant près de cinquante ans de 1693 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Henri de Bricqueville descend de la branche Bricqueville de la Luzerne, l'une des trois branches de la Maison de Bricqueville, une ancienne famille de la noblesse normande dont l'origine remonte au XIe siècle. La famille de Bricqueville a fourni au royaume de France un grand nombre d'officiers généraux[Note 1], d'hommes d'État[Note 2] et de prélats[Note 3].

Son père est Gabriel François de Bricqueville ( - 1684), marquis de la Luzerne, seigneur d'Osmanville et d'Amanville, seigneur de Monfréville, lieutenant du Roi en Basse-Normandie, et gouverneur de monseigneur de Vermandois et sa mère Marguerite de Bonvoust (v. 1636-1721 ou 1724).

Carrière ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Henri étudie au collège de Navarre et obtient un doctorat en théologie. Il est successivement abbé de Chantemerle (diocèse de Troyes), aumônier de la Dauphine, Marie Anne Victoire de Bavière.

Nommé évêque de Cahors le , il est sacré le 18 octobre en l'église Saint-Louis à Paris, il a pour vicaire général l'orthodoxe et zélé Baudus. Il approuve Françoise de Boissy. Il publie un Proprium SS. Cadurcensium. Il résigne de Chantemerle en recevant l'abbaye de la Garde-Dieu, dans le diocèse de Cahors.

Il est Président des États Généraux du Quercy. Il prend part à l'Assemblée du clergé de 1700 et à celle de 1713-1714.

Il meurt à Cahors, le , à l'âge de 83 ans.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Source et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, A. Picard, 1891, page 6

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]