Henri Vacquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Vacquin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
(81 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Henri Vacquin, né en 1939 est un sociologue et militant français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Vacquin naît dans une famille ouvrière d'origine italienne (Val d'Aoste) et profondément communiste, est élevé à Bezons (Val-d'Oise) et milite très tôt dans les organisations de jeunesse du parti communiste.

En 1951, il participe au congrès mondial des jeunesses communistes à Berlin est. Il crée lors du putsch d’Alger le Front Universitaire Antifasciste (FUA), il est entretemps devenu secrétaire national des étudiants communistes (UEC) puis gérant de Clarté, le périodique de l’UEC. Il fait alors partie du groupe anti stalinien réformiste dit des « Italiens ».

Exclu du PCF, il se tourne vers la sociologie du travail et intègre successivement le « Groupe de Louveciennes » un cabinet d’étude et de conseil en matière sociale puis la « Compagnie Générale d’Organisation » (CGO) avant de créer son cabinet « Henri Vacquin Consultants » en 1972. Lequel est consacré à l’Analyse des causes des conflits du travail impliquant Direction et Syndicats « lassé, dit il qu’il est de voir acheter lors des grèves la reprise du travail plutôt que de nommer et de négocier la résolution des nuisances  à leurs sources ».

Sa première analyse sera menée en 1972 chez Airélec dans la Métallurgie, la dernière à France Télévisions en 2014.

Il aura entretemps :

  • en 1975 créé une lettre confidentielle à destination des dirigeants patronaux et syndicaux La Conjoncture sociale[1] devenue aujourd’hui MÉTIS (Correspondance Européenne du travail)
  • en 1983 créé le Groupe d’Analyse Sociétal et Social GASS pour apprécier l’impact des phénomènes sociétaux sur les comportements sociaux-managériaux dans l’entreprise. Il réunit des DRH d'entreprises publiques et privées de branches différentes.
  • en 1986 publié Paroles d’entreprise, avec Yvon Minvielle, au Seuil[2]
  • en 1996 Le sens d’une colère, avec Yvon Minvielle, chez Stock[3],[4]
  • en 2008 Mes acquis sociaux au Seuil[5],[6],[7],[8],[9]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Paroles d’entreprise, avec Yvon Minvielle, au Seuil[10]
  • 1996 ; Le sens d’une colère, avec Yvon Minvielle, chez Stock[11]
  • 2008 : Mes acquis sociaux au Seuil[12]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Danièle Rouard, Ce droit d'expression des salariés qui fait peur..., Le Monde, 22 février 1983
  2. Michel Noblecourt, Paroles libérées, Le Monde, 29 juillet 1986
  3. Daniel Urbain, Après la fièvre, le diagnostic, Le Monde, 15 mai 1996
  4. Henri Gibier, Le sens d'une colère. Novembre-décembre 1995, Henri Vacquin et Yvon Minvielle, Stock, L'Express, 11 juillet 1996
  5. Henri Vacquin : la gauche est morte, vive Sarkozy Entretien avec David Servenay, Rue89, 24 janvier 2009.
  6. Henri Vacquin , La lettre d'Henri Vacquin, « vieux con » de la gauche, aux riverains, Rue89, 30 janvier 2009.
  7. Michel Noblecourt, "Mes acquis sociaux", d'Henri Vacquin : le désenvoûteur du social, Le Monde, 10 décembre 2008
  8. Rémi Barroux, "Comme à France Télécom, ce qui est en cause, c'est l'inaptitude à diriger", Le Monde, 26 mai 2009
  9. Daniel Fortin, Au coeur des réformes en panne, Les Echos, 2 octobre 2008
  10. Henri Vacquin, Yvon Minvielle, Paroles d'entreprise, Seuil, , 218 p. (ISBN 2020090902)
  11. Henri Vacquin, Le sens d'une colère, Stock, , 294 p. (ISBN 2234046122)
  12. Henri Vacquin, Mes acquis sociaux, Seuil, , 224 p. (ISBN 2020980053)