Henri Polge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Polge
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
ColombesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Archives conservées par

Henri Polge, né en 1921 à Besançon et mort le à Colombes, est un archiviste et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École nationale des chartes, Henri Polge y obtient le diplôme d'archiviste paléographe en 1947 avec une thèse consacrée à la Topographie historique de la ville de Besançon[1] et il est nommé l'année suivante archiviste départemental du Gers, poste qu'il occupe jusqu'en 1978[2].

Transformant son service en un « laboratoire de sciences humaines », il y développe un musée de l'histoire locale et un centre de documentation contemporaine. Les collections ethnographiques qu'il rassemble lors des campagnes de sauvegarde du patrimoine gascon qu'il organisait se trouvent au Musée des Jacobins d'Auch et au Musée de l'Armagnac à Condom[3]. Vice-président de la Société archéologique du Gers[4], il publie plus de 3 000 articles spécialisés dans la Revue de Gascogne, mais également des ouvrages à l'attention d'un public plus large. Animateur de la vie culturelle gersoise, il assure personnellement les visites guidées des monuments de la ville et on lui doit la création de la Maison départementale du tourisme et du Festival d'Auch.

Ses recherches s'étendent aux domaines de la philologie, la toponymie, l'anthroponymie, et la dialectologie gasconne mais également de la langue basque.

De 1974 à 1978, il est chargé du cours d'ethnographie gasconne de l'université du Mirail à Toulouse[5].

Croyant engagé, il est un membre actif de la Conférence de Saint-Vincent-de-Paul.

Travaux et publications[modifier | modifier le code]

  • Articles dans les revues :
    • Revue de Gascogne
    • Bulletin de la Société archéologique du Gers
    • Congrès archéologique
    • Bulletin monumental
    • Journal des avants
    • Annales du Midi
    • Revue internationale d'onomastique
  • Ouvrages spécialisés
    • Topobibliographie monumentale du Gers, Auch, Cocharaux, 1952[6]
    • Nouveaux mélanges de philologie, d’archéologie et d’ethnographie gersoise, Auch, F. Cocharaux, 1959[7]
    • Introduction aux études d'histoire locale, Auch, 1956
    • Bibliographie des monuments religieux et civils du Gers, Auch, 1959
    • Guide des archives du Gers, Auch, 1975

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chronique de l'école des chartes et des archivistes paléographes
  2. Gilles Loubès, « Nécrologie. Henri Polge (1921-1978) », dans Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, tome 91, n° 141, 1979, p. 114-115 En ligne.
  3. Odile Bordaz, « Henri Polge et les musées du Gers », dans Bulletin de la Société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers, vol. 90, n° 3, 1989.
  4. Publications de la Société archéologique du Gers
  5. Nécrologie par Jean-François Le Nail, Bibliothèque de l'École des chartes, n° 139, 1981
  6. Francis Salet, « Polge (Henri). Topobibliographie monumentale du Gers. I : Monuments religieux », dans Bulletin Monumental, tome 110, n° 3, 1952, p. 290-291 En ligne.
  7. Raymond Sindou, « Henri Polge, Nouveaux mélanges de philologie, d’archéologie et d’ethnographie gersoise. Auch, imprimerie F. Cocharaux, 1959 », dans Revue internationale d'onomastique, n° 4, décembre 1961, p. 302-303 En ligne.
  8. Michel Duchein, « Henri Polge, Condom et ses environs, 1957 », dans La Gazette des archives, n° 22, 1957, p. 93 En ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]