Henri Pastoureau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Pastoureau, né le à Alençon[1] dans l'Orne et mort le à Saint-Pierre-des-Nids[2], est un homme de lettres français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Pastoureau est le fils d'un entrepreneur, exploitant de granite. Il est également le père du médiéviste et historien de l'héraldique et des couleurs Michel Pastoureau (1947).

Il grandit durant la Première Guerre mondiale chez ses grands-parents à Saint-Céneri puis part faire ses études à Paris où il rencontre Louis Aragon[1]. Proche du mouvement surréaliste et d'André Breton, il a produit une œuvre littéraire personnelle inspirée par l'idéal esthétique de ce groupe.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Le Corps trop grand pour un cercueil, 1936.
  • Cri de la méduse, avec des dessins d'Yves Tanguy, 1937.
  • La rose n'est pas une rose, 1943.
  • La Blessure de l'homme, 1946.
  • Entre vos lèvres pures, 1964.
  • Le Cycle de Berlin, 1988.

Notes et références[modifier | modifier le code]