Henri Padou (1898-1981)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Henri Padou (1898))

Henri Padou
Image illustrative de l’article Henri Padou (1898-1981)
Henri Padou en 1924
Contexte général
Sport Water-polo, natation
Période active 1919-1946
Biographie
Nom de naissance Henri Antoine Padou
Nom complet
dans le pays d'origine
Henri Padou
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance
Lieu de naissance Roubaix (France)
Décès (à 83 ans)
Lieu de décès Wasquehal (France)
Taille 1,88 m (6 2)
Surnom L'grin Henri
Le grand canard
Club Enfants de Neptune de Tourcoing
Entraîneur Paul Beulque
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 0 1
Championnats d'Europe 0 1 0
Championnat de France 25 0 0

Henri Padou, né le à Roubaix et mort le à Wasquehal, est un joueur de water-polo et nageur français.

Avec les Enfants de Neptune de Tourcoing, il possède le plus grand palmarès français au niveau national avec 25 championnats de France de water-polo et 10 titres de champion de France de natation.

Il est médaillé d'or aux Jeux olympiques d'été de 1924 à Paris et de bronze aux Jeux olympiques d'été de 1928 à Amsterdam. Il participe à quatre Jeux olympiques (1920, 1924, 1928 et 1936)[1]. Membre de l'International Swimming Hall of Fame, il est considéré comme l'un, voir le plus grand joueur de water-polo de tous les temps[2]. Son fils Henri est aussi nageur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Padou, nait le 15 mai 1898 à Roubaix. Ses parents sont Henri Padou, garçon boucher, né à Ere en Belgique et Alfonsine Ferraille, ménagère. Henri Padou vient au monde dans la maison de ses parents, rue de la Vigne dans le hameau dit de la Grande Vigne[3]. La famille déménage vers 1900 à Tourcoing, au Contour de L'abattoir. Henri padou à deux sœur, Élise et Angèle. Il se marie avec Irène Jeanne Delannoy en 1925 à Tourcoing et aura un fils en 1928, Henri Padou. Il tient une boucherie–triperie aux anciennes halles en face de l’Église Saint-Christophe de Tourcoing.

Carrière[modifier | modifier le code]

Water-polo[modifier | modifier le code]

Il est 25 fois champion de France de 1919 à 1946 avec les Enfants de Neptune de Tourcoing.

Avec l'équipe de France, lors des Jeux olympiques d'été de 1920, il est éliminé au premier tour face au Brésil sur le score de 5 buts à 1.

Il est champion olympique en 1924 à Paris à la piscine des Tourelles devant 9000 spectateurs. L'équipe de France bat au premier tour, l'équipe des États-Unis qui compte Johnny Weissmuller. Lors de ce match, Il prend la balle quatre fois de suite à ce dernier[4]. Le public enthousiasmé par la rencontre fait en sorte de faire jouer les deux hymnes lors de la remise des médailles, fait unique dans les annales olympique[5].

Il est vice-champion d'Europe le à Bologne, occupant alors le poste de demi, avec Paul Dujardin dans les buts[6]. Il remporte la médaille de bronze au Jeux olympiques d'été de 1928.

En , il fait partie de l'équipe de France qui bat celle d'Allemagne alors Championne olympique en 1928, aux Tourelles[7]. Par contre en août de la même année il ne peut que terminer cinquième du Tournoi International européen de Budapest, sur six nations engagées[8]. Avec l'équipe de France de water-polo, il compte 112 sélections nationales.

Il participe aux Jeux olympiques d'été de 1936 où l'équipe de France finit 4ème.

Natation[modifier | modifier le code]

Henri Padou est cinq fois champion de France sur 100 mètres nage libre (1921, 1922, 1923, 1925 et 1927), trois champion de France sur 400 mètres nage libre (1922, 1923 et 1925), une fois champion de France sur 200 mètres nage libre en 1921 (recordman sur la distance en ), et une fois champion de France sur 200 mètres quatre nages en 1921 (soit 10 titres nationaux en natation). Il est deuxième du Grand Prix de Paris en 1922 (sur 100 mètres, dans un bras de La Seine proche du parvis de Notre-Dame)[9], et quatrième de la Traversée de Paris à la nage, en catégorie amateur, en 1923.

L'après carrière[modifier | modifier le code]

Il continue de suivre l'équipe de France en assistant notamment aux Jeux olympiques d'été de 1956[10].

Il est membre de l'International Swimming Hall of Fame en 1970. Il y est écrit : Le plus grand joueur de water-polo de tous les temps[11].

Décès[modifier | modifier le code]

Il décède à la maison de cure médicale de Wasquehal.

Distinction[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Il jouissait d'un telle popularité qu'il reçut un jour une lettre de Chine dont l’adresse comportait seulement "Henri Padou France"[4].

Le water-polo avec la médaille d'or aux jeux olympiques d'été de 1924, fut l’unique sport collectif à décrocher une médaille d’or aux Jeux jusqu’en 1984, date à laquelle le football décrochera le titre suprême après son succès sur le Brésil 2-0[5].

Il était ami avec Johnny Weissmuller, ce dernier et lui, faisaient des training de plage[11].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Le Roy, Dictionnaire encyclopédique des sports et des sportifs, Paris, Denoel, 1973, p. 786

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Padou (olympic.org/fr)
  2. Padou, International Swimming Hall of Fame (ishof.org)
  3. Henri Padou (1898-1981) - page 413 (archivesdepartementales.lenord.fr)
  4. a et b « Henri Padou, 25 ans de water-polo », sur mediatheque.tourcoing.fr.
  5. a et b « Olympisme, jeux en Nord-Pas-de-Calais », sur nordsports-mag.com.
  6. Le Miroir des Sports, 6 septembre 1927, p.201.
  7. Le Miroir des sports, 9 juillet 1929, p.48.
  8. Le Miroir des sports, 27 août 1929, p.194.
  9. Le Miroir des sports, 10 août 1922 (couverture).
  10. Magic-city de René Lucot (books.google.fr)
  11. a et b « Padou », sur notretourcoing.skyrock.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :