Henri Orban-Rossius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orban (homonymie).

Henri-Joseph Orban-Rossius, né à Liège le et décédé le (à 67 ans), est un industriel et homme politique belge.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Son père est né dans une famille d'agriculteurs. Il s'est constitué une fortune en faisant commerce de chicorée et en investissant ses bénéfices dans l'achat des marchandises nationales. Henri-Joseph a suivi ses traces et a bâti un complexe industriel dans lequel différents membres de sa famille se sont discernés.

Il est un fabricant en acier à Grivegnée. Il possédait six charbonnages, deux fabriques d'acier ainsi que beaucoup d'autres activités industrielles relatives à l'acier, au gaz, aux machines à vapeur, aux ports fluviaux etc. Il est le premier à utiliser des machines à vapeur pour l'extraction du charbon en Belgique. Ses sociétés sont équipées de l'appareillage et des machines les plus modernes.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il a été membre du Conseil de la Régence et des États provinciaux. Il est élu membre du Congrès national où il a voté pour l'indépendance mais contre l'exclusion perpétuelle des Orange-Nassau, ce qui fait de lui aux yeux des patriotes liégeois, le chef de file des Orangistes de Liège. Une émeute éclate en représailles et détruit son magasin de la Place aux Chevaux dans la nuit du . Il démissionne le jugeant officiellement qu'il pouvait difficilement combiner ses activités industrielles et politiques.

Il a été président du tribunal de commerce et d'industrie de Liège jusqu'à sa mort.

Famille[modifier | modifier le code]

Orban s'est marié deux fois, d'abord avec Claire de Xhenemont dont il eut 6 enfants, ensuite avec Thérèse de Rossius d'Humain avec laquelle il eut 7 enfants[1]. Plusieurs de ses fils ont joué un rôle industriel important, comme Henri-Joseph Orban (°1808), Gustave Orban (°1812), Eugène Orban (°1814), Leon Orban (°1822) et Jules Orban (°1826). Eux et leurs sœurs se sont mariés avec des membres d'autres familles importantes telle que celles des Lamarche, Nagelmackers et Simonis. Walthère Frère-Orban, le plus connu des membres de ce "clan" est le gendre d'Henri-Joseph.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ulysse Capitaine, Essai biographique sur H. J. Orban, Liège, 1858.
  • Carl Beyaert, Biographies des membres du Congrès national, Bruxelles, 1930, p. 87
  • Julienne Laureyssens, Industriële naamloze vennootschappen in België, Louvain / Paris, 1975.

Articles connexes[modifier | modifier le code]