Henri Olive-Tamari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Henri Olive Tamari)
Aller à : navigation, rechercher
Henri Olive Tamari
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ToulonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Henri Jean François Olive dit Henri Olive-Tamari[1], né le 11 août 1898 à La Seyne-sur-Mer[2] et mort le 15 novembre 1980 à Toulon, est un peintre, graveur[3] et poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Olive-Tamari épouse Jeanne Mireille Olga Baudin le 15 juin 1940 à Toulon[2].

Dans les années 1950 il rejoint le Salon des réalités nouvelles[4] et il adhère au musicalisme[5].

Il est élu membre de l'Académie du Var en 1953[6] et enseigne à l'École des beaux-arts de Toulon dont il devient directeur de 1955 à 1963[5].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Salon des Réalités nouvelles, Paris, 1949
  • « Olive-Tamari (1898-1980) », Toulon, Espace Peiresc, novembre 1990[11]

Publications, illustrations[modifier | modifier le code]

  • Luc Estang, Le poème de la mer avec 14 illustrations d'Olive-Tamari, Éditions GLM, 1950[12]
  • Poèmes, choix de seize poèmes de Léon Vérane, calligraphiés et accompagnés de seize lithographies d'Eugène Baboulène, Henri Bertrand-Arnoux, Gabriel Cotel, Paul-M. David, Pierre-Henri Dumas, Louis Férec, Albert Janin, Laurent Mattio, Jean-Gérard Mattio, Victor Nicolas, Georges Obled, Henri Olive Tamari, Georges Palmieri, Henri Pertus, Léon Sabatier, Salvado. Préface de Joseph Paoli. Presse lithographique de l’École des Beaux-Arts de Toulon, 1957.
  • Pierre Caminade, 'L'arrière-pays", 10 poèmes illustrés de 10 lithographies d'Olive Tamari,Éditions Vacance,1956.
  • Olive-Tamari, Noir et bleu, poèmes accompagnés de 14 lithographies de l'auteur, Éditions Vacance, 1957.
  • Charles Levy, L'atelier d'Olive Tamari avec 31 dessins d'Olive-Tamari, Éditions Le Soleil dans la tête, Paris, 1960.
  • Couleurs du silence, le Soleil bleu, 1961[13].
  • Le Grand voyage de la mer, poèmes d'Olive-Tamari, illustrations de Michèle Dolfi-Mabily, le Soleil bleu, 1964[14].
  • Don Quichotte, Miguel de Cervantes Saavedra (1547-1616), 12 eaux-fortes en couleurs, Le Soleil bleu, 1966[15].
  • Humilis. Germain Nouveau, Album de 12 eaux-fortes en couleurs, Le Soleil bleu, 1967[16].
  • Hommage aux poètes, 12 albums contenant chacun 12 eaux-fortes en couleur, Ed. des Amis de la poésie, 1969-1971[17] (1969 : Pierre Bearn, Alain Bosquet, Pierre Caminade, François Cruciani, Luc Estang, Jacinto-Luis Guereña, Saint-John Perse, Léon Vérane ; 1970 : Pierre Emmanuel, André Martel, Claude Kottelanne ; 1971 : Jean Rousselot).
  • Olive-Tamari, Je me retiens au mur qui Tombe, Poèmes accompagnés de deux planches en couleurs, Éditions Le Soleil Bleu, 1970.
  • Olive-Tamari, "cette mer qui allaitait l'aurore", Poèmes, Éditions Le Soleil Bleu.
  • Olive-Tamari, "Les pinceaux roses de chairs", Poèmes", Editions les soleil bleu.
  • Olive-Tamari, "Vous aimiez la mer", Poèmes", Editions les soleil bleu.
  • Olive-Tamari, "C'est bon l'aspirine", Poèmes, Editions les soleil bleu.
  • Olive-Tamari, "Ici la mer prend fin", Poèmes", Editions les soleil bleu.
  • Mireille Pinsseau, Les Peintres en Provence et sur la Côte d'Azur pendant la Seconde Guerre mondiale. Éditions La Thune, Marseille, 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]