Henri Nibelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Jules Joseph Nibelle, né le à Briare et mort le à Nice, est un organiste, chef de chœur et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils et petit-fils d’organistes, Henri Nibelle a fréquenté l’école Niedermeyer dès 1898, avant d'entrer au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il obtint en 1906 un 1er prix de fugue dans la classe de Fauré et un 1er accessit d’orgue en 1910 dans celle de Guilmant. A l'Ecole Niedermeyer, Henri Nibelle est élève du Maître Henri Büsser, avec Maurice Le Boucher, Defosse, Roger Pénau. Il étudia aussi avec Louis Vierne qui lui dédia Caprice, la 3e des Pièces de Fantaisie pour orgue op. 51. Il débuta sa carrière d’organiste à l’orgue de chœur de la cathédrale de Versailles en 1907. Deux ans plus tard il prenait celui de l'église Saint-Vincent-de-Paul, puis devint organiste au grand-orgue de Saint-François-de-Sales en 1912, et succédait à Isidore Massuelle comme maître de chapelle de cette même église en 1931.

Devenu presque aveugle, il quitta Saint-François-de-Sales en 1959 pour se retirer à Nice et se consacrer à la composition d’œuvres religieuses : messes brèves, messes solennelles, psaumes, motets, cantiques spirituels, etc.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique pour chœur
Musique d'orgue (et harmonium)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Musica et Memoria Denis Havard de la Montagne, « Les Organistes et les maîtres de chapelle de l’église Saint-Vincent-de-Paul à Paris », Les Cahiers Boëllmann-Gigout, no 2/3, décembre 1997-mars 1998.
  • Marc Honegger, Dictionnaire de la musique, t. II - Les Hommes et leurs Œuvres L-Z, Paris, Bordas, 1970.