Henri Mortier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Mortier
Père-Lachaise - Division 76 - Mortier 03.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Arme
Conflit
Condamnation
Père-Lachaise - Division 76 - Mortier 02.jpg
Vue de la sépulture.

Henri Mortier (né à Paris en 1843 et mort à Levallois-Perret en 1894[1]) est une personnalité de la Commune de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cet ouvrier tourneur sur bois est blanquiste et membre de l'Association internationale des travailleurs.

Pendant le siège de Paris par les Allemands (-) il est capitaine du 191e bataillon de la Garde nationale. Il siège au Comité central de la Garde nationale. Le il est élu au Conseil de la Commune de Paris par le XIe arrondissement, il siège à la commission des Services publics puis à la commission de Sûreté générale (). Après la Semaine sanglante il se réfugie à Londres où il continue de militer dans les rangs blanquistes. Il est condamné à mort par contumace par le conseil de guerre.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Flammarion, collection Champs, 1978

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :